FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

Violences : De nouvelles échauffourées sur le Campus de Lomé

mardi 30 janvier 2018 à 20:52

De nouvelles échauffourées entre étudiants et forces de l’ordre ont éclaté ce mardi sur le campus de Lomé, suite à une Assemblée générale de la Ligue togolaise des droits des étudiants (LTDE), a appris l’Agence Savoir News.

Selon des responsables de l’Université de Lomé, l’Assemblée générale n’était pas autorisée. Les étudiants ont été dispersés par la police universitaire, alors qu’ils tentaient de se rassembler.

La police universitaire a été ensuite appuyée par des forces de l’ordre, suite aux jets de pierres des étudiants. Des étudiants auraient été bastonnés et interpellés. Des étudiants seraient également blessés, selon des responsables de la LTDE.

Ces violences interviennent, après celles enregistrées le 23 janvier dernier sur le campus lors d’une Assemblée générale du Mouvement pour l’émancipation de l’étudiant togolais (MEET).

De grands efforts ont été enregistrés ces dernières années sur le Campus de Lomé, ont reconnu plusieurs étudiants, mais les "points essentiels" demeurent : les amphis toujours pleins à craquer, l’augmentation des allocations et bourses, la reprogrammation des unités d’enseignement dans chaque faculté etc…

"Le nombre insuffisant d’amphis est une réalité sur le campus de Lomé qui n’est au demeurant, pas une spécificité togolaise. Aujourd’hui, avec le concours du gouvernement et de l’Université elle-même, des agoras sont construites et disponibles. D’autres amphis dont un amphi de 1.500 places et l’amphi Cersa de 300 places sont déjà en chantier, tout en attendant le démarrage des travaux du premier étage du bloc polyvalent au campus nord. Voilà ce qui change à l’Université de Lomé", a déclaré à l’Agence Savoir News Prof. Komlan Dodzi Kokoroko (président de l’Université de Lomé).

"Au delà, nous devons désormais gagner en qualité dans la planification et la gestion des salles. L’idée aussi sera de démultiplier les cours et dans ce cadre, l’étudiant doit respecter les programmations et les enseignants doivent faire leurs charges statutaires, telles que définies par les textes en vigueur. Le changement appelé et revendiqué est au final, une affaire de toutes et tous", a-t-il ajouté.

Précisons que l’Université de Lomé compte 52.800 étudiants. FIN

Photo @ Archives.

Junior AUREL

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence