FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

Vers la validation des résultats de l’étude sur l’analyse du cadre juridique et préparation des textes d’application dans le contexte de la REDD+ au Togo : Les acteurs impliqués en conclave ce vendredi à Lomé

vendredi 19 mai 2017 à 23:49

Les acteurs impliqués dans le projet de soutien à la préparation à la Réduction des Emissions dues à la Déforestation et à la Dégradation des forêts (REDD+) se sont réunis ce vendredi à Lomé en vue d’analyser et de valider les résultats de l’étude sur l’analyse du cadre juridique et préparation des textes d’application dans le contexte de la REDD+ au Togo, a constaté une journaliste de l’Agence Savoir News.

L’ouverture des travaux a été présidée par Tokoro Adignon (Directeur de cabinet du ministre de l’environnement et des ressources forestières) en présence M. Hèmou Assih (coordonnateur national REDD+) et d’un représentant de la Banque mondiale.

M.Tokoro Adignon a dans son allocution rappelé le contexte international du réchauffement de la terre et ses répercussions sur la vie humaine.

Il a mis l’accent sur la signature en juin 1992 de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) et son entrée en vigueur en 1994 et l’Accord de Paris (COP 21) en décembre 2015 avant d’insister sur le rôle que joue la forêt et les arbres hors forêt dans la lutte contre les effets néfastes des changements climatiques.

"La volonté du gouvernement à s’engager dans le processus REDD+ s’est manifestée à travers plusieurs actions ayant abouti à l’adoption d’un document de propositions de mesures pour l’état de préparation à la REDD+. Ce processus de préparation débouchera sur l’élaboration de la stratégie nationale REDD+ dont l’une des étapes est l’analyse du cadre juridique existant en vue de proposer des textes réglementaires pour accompagner la mise en œuvre de cette stratégie", a-t-il indiqué.

"Les résultats de cette étude devront permettre d’asseoir un cadre juridique opérationnel pour une gestion durable des forêts et d’offrir des mesures incitatives pour s’attaquer à certains principaux facteurs de la déforestation et de la dégradation des forêts tels que l’agriculture itinérante sur brûlis et la consommation du bois d’énergie", a souligné M.Tokoro Adignon.

Pour M. Joël Agbemelo-Tsomafa (expert en évaluation environnementale), ce document traite des aspects politiques, juridiques et institutionnels de tous les secteurs impliqués dans le processus REDD+ : "Le volet analyse juridique par exemple, analyse tous les textes qui ont été adoptés sur le plan national et toutes les conventions qui ont été ratifiées et signées par le Togo, afin de pouvoir faire ressortir les points positifs, négatifs qui ont abouti à la proposition d’un certain nombre d’orientations pour contribuer à l’élaboration de la stratégie REDD+".


"Cette étude sur l’analyse du cadre juridique a permis de faire l’état des lieux sur le cadre juridique des secteurs impliqués dans le processus REDD+, d’identifier les besoins en termes de textes d’application à élaborer pour l’efficacité et l’efficience dans la mise en œuvre du mécanisme REDD+ au Togo et enfin de proposer des textes d’application pertinents devant permettre la mise en œuvre du mécanisme REDD+ conformément aux options stratégiques identifiées", a expliqué Joël Agbemelo-Tsomafa.

Notons qu’après cette phase de préparation à la REDD+, suivra la phase d’investissement qui consiste à mettre en œuvre la stratégie REDD+ avec son plan d’action.

Rappelons que le REDD est un mécanisme international dont le but est d’aider à stopper la déforestation et le changement climatique. REDD signifie la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des Forêts dans les pays en développement.

Il s’agit d’un mécanisme incitant les pays en développement à protéger et mieux gérer leurs ressources forestières afin de contribuer à la lutte mondiale contre le changement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES). Les stratégies REDD+ font en sorte que les forêts sur pied aient une valeur plus grande que celles qu’on abat.

La portée de la "REDD+" dépasse la déforestation et la dégradation des forêts et prend en compte la préservation et la gestion durable des forêts et le renforcement des stocks de carbone par la plantation d’arbres. FIN

Abbée DJAGLO

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence