FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

"Un million de plants en 60 Secondes" dans l’Agou : Le projet lancé le 24 Mai à Amouzoukopé, les sites de pépiniéristes visités mercredi par l’Ong CADO et l’Agence Savoir News

jeudi 18 mai 2017 à 12:27

Le projet "Un million de plants en 60 Secondes" élaboré et conduit par l’Ong CADO (Centre d’Assistance aux Démunis et Orphelins) et Savoir News (La Première Agence de Presse Privée au Togo) dans la préfecture d’Agou, sera officiellement lancé le 24 mai au Lycée d’Amouzoukopé.

Des sites pépinières devant servir à exécuter le projet ont été visités mercredi par les responsables de cette Ong et de l’Agence Savoir News à Kpalimé et dans la préfecture d’Agou.

Cette visite a été clôturée par une mise en terre symbolique de plants sur la voie du pic d’Agou, par Mme Ablavi Blewoussi épouse Amouzou, le préfet de l’Agou (qui y a rejoint le groupe).

Les responsables de l’Ong CADO et de l’Agence Savoir News ont sillonné six sites où plus de 500.000 plants sont entretenus. Au total 20 sites de pépinières sont recensés pour ledit projet.

Étaient également présents sur le terrain pour cette visite, MM. Kofi Amegavi (Inspecteur de l’enseignement préscolaire et primaire d’Agou) et Komla Agbeli (Directeur préfectoral de la santé d’Agou).

Le projet "Un million de plants en 60 Secondes" vise à reboiser les domaines des Unités de Soins Périphériques (USP) et des écoles primaires et secondaires de la Préfecture d’Agou.

Cette préfecture est située de la zone éco-floristique 4 du Togo qui, courant les années 1970, était une zone forestière équato-guinéenne par excellence.


Malheureusement de nos jours, on assiste à la dégradation de l’environnement dans cette préfecture. Ce phénomène est la résultante de plusieurs facteurs dont les crises économiques et sociopolitiques des années 1990 à 2005 durement vécues au Togo (période au cours de laquelle on a vu la monté de l’incivisme), l’augmentation de la population togolaise nécessitant plus d’espace, de ressources vivrières et énergétiques, et les pratiques agricoles incompatibles à l’environnement, la paupérisation des populations surtout rurales, etc.

Ces facteurs humains ont engendré plusieurs dégâts : la disparition de la biodiversité, la réduction sévère des massifs forestiers et de la population faunique, l’appauvrissement progressif des terres agricoles entraînant la faiblesse des rendements, l’insécurité alimentaire, l’exode rural, etc.

Les causes de ces phénomènes sont une insuffisance d’information et d’éducation des populations rurales sur les liens intrinsèques entre l’humain et l’environnement.

C’est dans le souci de contribuer efficacement et durablement à la restauration du couvert végétal et à une gestion rationnelle et durables des ressources naturelles dans la préfecture d’Agou par une véritable action de conscientisation que l’Ong CADO et l’Agence Savoir News (enpartenariat avec les autorités de la préfecture, la direction préfectorale de l’environnement et des ressources forestières, les inspections de l’enseignement primaire et secondaire, la direction Préfectorale de la Santé et les autres services techniques) ont initié le présent projet.


"Cette visite de terrain nous a permis de nous rassurer que le pépiniéristes ont fait un bon travail, les plants ont été bien entretenus et que nous pouvons en disposer suffisamment pour mettre en exécution le projet", a déclaré Séna Dzahini (Coordinateur de l’Ong CADO).

"Nous sommes satisfaits du travail abattu par les pépiniéristes. Tout est fin prêt pour démarrer ce projet", a appuyé Mme Ambroisine Mémêdé (Directrice de l’Agence Savoir News).

Projet qui vient à point nommé

Ledit projet a pour objectif de contribuer à l’amélioration des conditions et du cadre de vie des bénéficiaires ciblées à travers le renforcement de l’éducation écocitoyenne dans la préfecture.

"C’est un bon projet à encourager. Nous sommes à la phase de sensibilisation pour impliquer d’autres acteurs notamment les enseignants, les élèves pour la mise en œuvre des activités dudit projet", a déclaré Mme Ablavi Blewoussi épouse Amouzou (Préfet d’Agou).


"Nous sommes dans une zone agricole, donc la terre constitue notre première richesse. Nous devons l’entretenir en plantant des arbres pour éviter des catastrophes de tout genre. Le projet est venu à point nommé pour le développement durable", a-t-elle souligné.

Trois groupes sont ciblés pour bénéficier de ce projet :

- Les établissements scolaires : 134 écoles primaires, 13 CEG et 5 lycées. La superficie totale disponible pour le reboisement est de 113,75 ha.

- 9 unités de soins périphériques de santé (USP). Elles disposent d’une superficie totale de 38 ha à reboiser.

- 9 villages et un canton (composé de 8 villages) qui ont exprimé le besoin de restaurer leurs forêts communautaires dont la superficie totale est de 109 ha.


La mobilisation du financement est basée sur un appel de fonds ou un financement participatif. Il s’agit d’un système de parrainage de plants à 100Fcfa l’unité, par chèque ou par simple transfert Flooz aux numéros suivants : +228 97 45 34 50 / +228 98 23 81 98. Lesdits fonds sont reversés aux pépiniéristes en échanges des plants.

L’entretien des plants reboisés sera entièrement confié aux bénéficiaires notamment les directeurs d’écoles, les présidents des CVD et de COGES et président des comités de gestion des forêts communautaires, invités à communiquer régulièrement sur la situation de leur plantation.

Rappelons que l’Ong CADO intervient dans les domaines de l’agriculture durable, la protection de l’environnement, la promotion de l’énergie solaire, et la promotion des droits de l’Homme.

L’Agence Savoir News, outre ses activités (informer, sensibiliser, éduquer et divertir), s’intéresse particulièrement aux questions environnementales et de la santé. FIN

De retour à Lomé, Edem Etonam EKUE

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence