FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

Tracasseries et rackets aux frontières : "La récréation est terminée", a martelé Yark Damehame

vendredi 16 juin 2017 à 02:49

Le ministre de la sécurité, le Colonel Yark Damehame a invité ce jeudi, les agents des forces de l’ordre aux différentes frontières à respecter les textes régissant la libre circulation des personnes et des biens au sein de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cédéao), sifflant au passage la fin de la "récréation".

"La pratique normale, c’est la vérification des pièces identité. La CEDEAO, c’est la libre circulation des personnes et des biens. Aucun citoyen de la communauté ne doit se sentir tracasser", a martelé le colonel, après avoir rencontré des agents des forces de l’ordre à la frontière Kodjoviakopé (entre le Togo et le Ghana).

Le ministre a également fait un tour à la frontière entre le Togo et le Bénin.

Prônée au sein de la Cédéao, la libre circulation des biens, des personnes et des services n’est pas encore une réalité, en raison des diverses plaintes des populations.

Les ressortissants de la sous-région ouest africaine, sont toujours soumis à des tracasseries et des rackets aux différentes frontières.

"Nous sommes venus sensibiliser les camarades qui sont à ces postes, car la récréation est terminée", a souligné le ministre, accompagné du commissaire général de l’Office Togolais des Recettes (OTR).

"C’est une sensibilisation et une mise en garde. Pour ceux qui le font, il faudrait que cela cesse", a averti Yark Damehame.

Cette descente du ministre de la sécurité, fait suite à la visite inopinée effectuée la semaine dernière par le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé, à la frontière Togo-Ghana, afin de toucher du doigt, les réalités de la problématique de la libre circulation des personnes et des biens.

"Un des droits fondamentaux de notre organisation est la libre circulation des biens et des personnes. C’est un premier pas. Nous savons ce qu’est la réalité et les plaintes des populations. Nous voulons nous assurer que les pratiques sont en totale conformité avec les textes", avait-il souligné.

Rappelons que Faure Gnassingbé a été élu à la tête tournante de la présidence de la Cédéao, lors du sommet tenu le 4 juin dernier à Monrovia (Liberia). FIN

Edem Etonam EKUE

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence