FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

Élaboration du prochain rapport à soumettre au comité des droits de l’enfant : Les membres de la commission interministérielle de rédaction des rapports initiaux et périodiques en conclave à Kpalimé

lundi 12 juin 2017 à 20:11

Les membres de la commission interministérielle de rédaction des rapports initiaux et périodiques ont démarré ce lundi à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), une formation de deux jours sur les nouvelles directives de rédaction des rapports sur la Convention des Nations unies relatives aux droits de l’enfant et ses protocoles en vue de l’élaboration des 5ème et 6ème rapports à soumettre au comité des droits de l’enfant au plus tard le 1er septembre prochain, a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

La rencontre est organisée par le Forum des Organisations de Défense des Droits de l’Enfant au Togo (FODDET) avec l’appui technique de la direction générale de la Protection de l’Enfant et le secrétariat d’Etat chargé des Droits de l’Homme et l’appui financier du Plan International Togo.

Les travaux ont été ouverts par Mme Nakpa Polo (secrétariat d’Etat chargée des Droits de l’Homme), en présence de M. Sogoyou Békéyi (secrétaire général de la préfecture).

Cette formation vise notamment à mieux outillés les participants sur les nouvelles directives de production des rapports sur la Convention des Nations Unies sur le Droit de l’Enfant (CDE) et ses protocoles facultatifs portant sur la vente d’enfants, la prostitution des enfants et la pornographie mettant en scène des enfants (OPSC) et sur l’implication des enfants dans les conflits armés ainsi que sur la Charte africaine des droits et du bien-être de l’enfant (CADBE).

Pendant les deux jours, les participants suivront un bref aperçu de la CDE, la CADBE, l’OPSC ainsi que les observations finales sur ces instruments. Ils auront également droit à un rappel sur les mécanismes de suivi des droits de l’Enfant.

Dans son intervention, Mme Nakpa Polo a exprimé sa reconnaissance à Plan International Togo pour ses actions en faveur de la promotion et la protection des enfants au Togo depuis 1988. Elle a rappelé les instruments internationaux et régionaux relatifs aux droits de l’Enfant que le Togo a ratifiés et les relations que le Togo entretient avec les organes de contrôle et de surveillance de l’application des traités.

Pour Mme la secrétaire d’Etat, les travaux de cet atelier vont permettre aux participants de s’approprier les nouvelles directives, adoptées par les Nations unies en 2015.

Elle a exprimé sa gratitude aux membres de la commission pour le travail qu’ils abattent, afin de permettre au Togo d’être à jour dans la soumission des rapports dus.

A en croire Dotsèvi Paul Bernard (président de FODDET), ce projet permet à sa structure de renforcer les capacités des acteurs de la société civile, mais également les acteurs de l’Etat sur les questions des droits de l’Enfant et aussi d’asseoir des actions de plaidoyer à l’endroit du gouvernement sur l’administration sensible aux droits de l’enfant, la ratification du 3ème protocole facultatif à la convention des nations unies relative au droit de l’enfant en lien avec la communication.

"Il est question d’accompagner le Togo pour qu’il soit au rendez-vous conformément au délai qui lui est donné, ce qui va permettre de garder une bonne image de l’Etat auprès des institutions internationales par rapport à son engagement pour la promotion et la protection des droits de l’enfant", a-t-il souligné.

Pour le secrétaire général de la préfecture, le concept des droits humains par rapport aux populations contient beaucoup de susceptibilités à ne pas ignorer.

"Ce concept n’est pas une fin en soi, mais c’est une quête perpétuelle de tous les jours", a souligné M. Sogoyou Békéyi. FIN

De Kpalimé, Bolassi ATCHINAKLE

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence