FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Société/MAJ/ATBF : Fin d’un camp des jeunes à Kpalimé, après deux jours d’activités

lundi 11 septembre 2017 à 00:34

Des membres du Mouvement d’Action des Jeunes de l’association togolaise pour le bien-être familiale (MAJ/ATBF) regroupés à Kpalimé (environ 120km de Lomé) pour un camp national de deux jours, se sont séparés ce dimanche, bien outillés sur le thème "Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse togolaise", a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

Initié par MAJ/ATBEF avec l’appui de la Fédération Internationale pour la Planification Familiale (IPPF), ce camp constitue un cadre de rencontre et d’échanges entre les jeunes afin de les éclairer non seulement sur le dividende démographique, mais aussi sur leurs Droits en Santé Sexuelle et Reproductive (DSSR).

Ont participé à l’édition 2017, des jeunes des zones du grand nord, de la centrale, des plateaux et maritime, ainsi que des membres du Mouvement.

Durant ces deux jours, les jeunes du MAJ et les sympathisants et participants au camp ont bénéficié des séances de formations en matière des droits en santé sexuelle et reproductive, une formation pratique en bricolage (fabrication de portes clés, des cartes de souhait, des bracelets et la décoration avec des coquillages).

Ils ont effectué des visites de sites touristiques au château Vial, au Centre artisanal et à la cascade de Womé, afin de découvrir les richesses du Togo et les localités de la région, participé à des activités sportives, culturelles ainsi que des soirées récréatives et des mini-concerts.

Ils ont également participé à une activité de salubrité sur un site public de la région des plateaux. Outre ces activités, des services de contraception en clinique mobile ont été offerts dans la zone de l’activité.

Les participants ont également suivi une projection de film éducatif sur les vraies informations sur la santé sexuelle de la reproduction.

Selon Sogoyou Békéyi (le secrétaire général de la préfecture), les jeunes issus des milieux scolaires ou extrascolaires sont pour la plupart vulnérables et confrontés à des défis limitant leur épanouissement tels que l’accès au système de santé répondant à leurs besoins, la santé sexuelle et la reproduction, les violences basés sur le genre, l’infection au VIH, les IST, les avortements clandestins, l’abandon des classes suite aux grossesses des adolescentes …

Pour lui, ces défis des jeunes sont inquiétants, et doivent interpeller tout le monde pour redoubler les efforts si le Togo veut avoir une jeunesse épanouie et responsable demain.

Le président national du MAJ/ATBEF, Dadja Massama et celui de l’ATBEF, Dr Gnagnon Kossi ont invité les jeunes à s’investir dans leur tâche, s’ils veulent préparer leur avenir.

Notons que le Mouvement d’Action des Jeunes (MAJ) est un réseau d’action opérationnel sur toute l’étendue du territoire national dirigé par des jeunes gens actifs et dynamiques, qui travaillent en étroite collaboration avec l’ATBEF en vue de faire avancer la vision commune d’une société togolaise où chaque enfant qui naît, est désiré et chaque personne jouit de ses droits en Santé Sexuelle et de la Reproduction et bénéficie d’un accès aux services de qualité sans discrimination. FIN

De Kpalimé, Bolassi ATCHINAKLE

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence