FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Santé : Le Bénin annonce la fin de l’épidémie de la fièvre de Lassa

samedi 15 avril 2017 à 16:13

Le ministre béninois de la santé Dr. Alassane Seidou a annoncé vendredi soir, la fin de l’épidémie de la fièvre hémorragique de Lassa qui sévit depuis plusieurs mois dans les communes de Tchaourou et de Matéri (nord).

"Je déclare ce jour vendredi 14 avril 2017, la fin de l’épisode actuel de l’épidémie de fièvre hémorragique à virus Lassa dans les communes de Tchaourou et de Matéri", a-t-il annoncé à la télévision nationale.

"A ce jour vendredi 14 avril, au total 2 cas confirmés sont enregistrés et qui sont malheureusement tous décédés. Suivant les recommandations de l’Oms, en situation d’épidémie de fièvre hémorragique à virus Lassa, toutes les personnes ayant eu des contacts avec les cas confirmés, doivent être enregistrés et suivis à la recherche de signes suspects de la maladie pendant 21 jours. Le nombre total de personnes ayant eu contact avec les malades enregistrés et suivies sur le plan clinique pendant 21 jours, est de 90 et aucune d’elle n’a développé des symptômes pouvant faire penser à un cas suspect de fièvre hémorragique à virus Lassa", a longuement expliqué le ministre, avant de déclarer la fin de l’épidémie.

Dr. Alassane Seidou a invité les populations "à respecter les mesures d’hygiène élémentaires notamment le lavage des mains à l’eau et au savon, éviter la consommation de viande d’animaux sauvages, éviter d’exposer les repas et les aliments aux rats et éviter la manipulation des cadavres de personnes décédées qui sont suspectes de fièvre hémorragique".

En rappel, la fièvre de Lassa est une fièvre hémorragique virale aiguë d’une durée d’une à quatre semaines qui sévit en Afrique occidentale. Le virus de Lassa se transmet à l’homme par contact avec des aliments ou des articles ménagers contaminés par l’urine ou les excréments de la souris.

La fièvre de Lassa est endémique au Bénin, au Ghana, en Guinée, au Liberia, au Mali, au Togo, en Sierra Leone et au Nigeria, mais elle est sans doute présente aussi dans d’autres pays d’Afrique occidentale.

La prévention de la fièvre de Lassa passe par la promotion d’une bonne "hygiène communautaire" pour éviter que les rongeurs ne pénètrent dans les habitations. FIN

De Cotonou, Lucia Fèmi SIMON

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence