FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Santé : "A Lomé, près de 8% des habitants sont porteurs de l’hépatite B" (Dr. Kanny Sokpoh-Diallo)

vendredi 28 juillet 2017 à 12:08

"Près de 8% des habitants de Lomé sont porteurs de l’hépatite B", a indiqué Docteur Kanny Sokpoh-Diallo, hépato gastroentérologue et présidente de la Ligue Togolaise de Lutte contre les Hépatites (LTLH).

Ces chiffres sont publiés à l’occasion de la journée mondiale contre l’hépatite, célébrée ce vendredi. Cette année, la journée est placée sous le thème "Éliminer l’hépatite", afin de mobiliser une action plus intense vers les cibles des objectifs de développement durable relatives à la santé à l’horizon 2030.

L’hépatite est une inflammation du foie, le plus souvent provoquée par une infection virale. Il y a cinq virus principaux de l’hépatite, que l’on appelle A, B, C, D et E.

En général les hépatites A et E sont causées par l’ingestion d’eau ou d’aliments contaminés. Les hépatites B, C et D surviennent habituellement après un contact parentéral avec des liquides biologiques contaminés (transfusions sanguines par exemple, ou procédures médicales invasives avec du matériel contaminé). L’hépatite B peut également se transmettre par voie sexuelle.

Les symptômes de l’hépatite sont les suivants : ictère (jaunissement de la peau et des yeux), urines foncées, grande fatigue, nausées, vomissements et douleurs abdominales.

Les virus des types B et C, en particulier, entraînent une hépatite chronique chez des centaines de millions de personnes et sont la cause la plus courante de cirrhose et de cancer du foie.

Plus de 257 millions de personnes vivaient avec le virus de l’hépatite B (VHB) et 71 millions avec celui de l’hépatite C (VHC), selon des chiffres publiés en 2015 par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Environ 17 pays ont une prévalence élevée et totalisent, près 70% de la charge mondiale : Afrique du Sud, Cambodge, Cameroun, Colombie, Éthiopie, Géorgie, Kirghizistan, Maroc, Népal, Ouzbékistan, Pérou, Philippines, Sierra Leone, Tanzanie, Thaïlande, Ukraine, Zimbabwe.

Au Togo, le taux de prévalence (hépatite B & C) au plan national est estimé à 15%, a souligné Docteur Kanny Sokpoh-Diallo.

A Lomé, près de 8% des habitants de Lomé sont porteurs de l’hépatite B et près de 2% sont porteurs de l’hépatite C.

"Il y a quelques études qui ont été faites dans le pays et le constat est qu’il y a des préfectures au nord où la prévalence est très importante, allant jusqu’à 35%. Je puis vous dire actuellement avec les efforts de vaccinations universelles des enfants dès la naissance (où la vaccination des enfants contre l’hépatite B est systématique), le taux de prévalence de l’infection avant 5 ans était de 4,5%. Mais depuis 2015, le taux est tombé à 1,3%. Mais au même moment qu’il y a diminution de nouveaux cas, il y a une augmentation de la mortalité par l’hépatite virale B &C", a-t-elle relevé, mettant un accent sur le nouveau concept "Show your face", visant à intensifier la sensibilisation.

Ainsi, sa structure fera le tour des préfectures, afin de sensibiliser les populations.

"Nous allons nous transporter dans les préfectures où il y a plus de prévalence, notamment dans trois préfectures du nord du pays, dans le courant de la première semaine du mois d’octobre", a précisé Docteur Kanny Sokpoh-Diallo (ancienne ministre de la santé). FIN

Ambroisine MEMEDE

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence