FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Résultats du PRBA sur les changements climatiques : Des acteurs locaux de quatre préfectures fortement sensibilisés à Kpalimé

mardi 31 octobre 2017 à 08:36

Des acteurs locaux de quatre préfectures (Danyi, de Kpélé, d’Agou et de Kloto) ont pris part lundi à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), à un atelier régional de sensibilisation et de restitution des résultats du Processus du Premier Rapport Biennal Actualisé (PRBA) sur les changements climatiques, a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

Ont pris part à cet atelier : des chefs cantons, des représentants des CVD et d’ONG et des services de l’environnement intervenant dans la lutte contre les changements climatiques dans ces quatre préfectures.

Cette séance de sensibilisation a été organisée par le comité de pilotage du projet PRBA du Togo sur les changements Climatiques du ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières avec l’appui financier du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM), à travers le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en vue de susciter l’implication des participants dans la lutte contre les changements climatiques.

La présente activité a permis de communiquer et d’échanger avec les acteurs locaux sur les points saillants du document du PRBA, afin d’assurer sa vulgarisation au niveau des communautés à la base.

Cette rencontre constitue également un cadre d’échange pour informer les acteurs aussi bien publics que privés et les organisations de la société civile, des opportunités de financement qui existent en matière de lutte contre les changements climatiques et les actions d’adaptation et d’atténuation des émissions des Gaz à Effet de Serre (GES) qui pourront être développées dans les localités.

En effet les résultats et les leçons apprises lors du processus de préparation de ce document du PRBA qui a été validé par les acteurs des secteurs publics et privés ainsi que des organisations de la société civile, a été partagé avec les acteurs locaux. C’est un document qui permet aux Pays les moins avancés de lutter contre la pauvreté, d’accroitre leur résilience en matière de lutte contre les changements climatique. Il permet aussi à ces acteurs locaux de disposer des informations crédibles pour mieux contrôler les paramètres météorologiques notamment les températures et les fortes pluies.

Ce Premier rapport actualisé intervient pour combler les insuffisances et lacunes constatées dans la préparation et la soumission des communications précédentes n’ont pas soulevées.

Plusieurs communications ont meublé la rencontre notamment la présentation du document du PRBA de 177 pages, les inventaires des émissions des Gaz à Effet de Serre (IGES), les opportunités de financement des initiatives sur les changements climatiques et les bonnes pratiques et les leçons apprises lors du processus de préparation du PRBA.

Les participants ont également échangé sur les priorités du pays en termes de gouvernance politique, économique, institutionnelle et climatique.

Assan Koku Bertin (préfet de Kloto) a indiqué que les changements climatiques constituent une menace réelle et un défis pour tous les peuples de notre pays en général et pour les régions les plus pauvres et les plus vulnérables, dont la région des plateaux en particulier.

Il a souhaité que des mesures aussi bien d’adaptation que d’atténuation soient trouvées et diffusées pour permettre de réduire la vulnérabilité des populations rurales aux effets et impacts négatifs des changements climatiques et de contribuer à atténuer les émissions des Gaz à Effet de Serre.

Pour le coordonnateur du projet du PRBA, Komla Edou, ce document permet aux pays les moins avancés de lutter contre la pauvreté et d’accroître le développement durable à travers l’élaboration des projets et programmes aussi bien d’adaptation que d’atténuation des émissions des gaz à effet de serre.

Tchédre Akondo (directeur régional de l’environnement et des ressources forestières des plateaux) a fait remarquer que le Togo a ratifié la convention Cadre de Nations Unies sur les Changements Climatiques en 1995 et le protocole de Kyoto en 2004.

Il a rappelé que dans le cadre de la préparation de son premier rapport biennal actualisé, le Togo a réalisé plusieurs études thématiques dont celle relatives aux inventaires nationaux de gaz à effet de serre dans les secteurs énergie, agriculture, forestière et d’autres affectations des terres, procédés industriels et utilisation des produits et déchets. FIN

De Kpalimé, Bolassi ATCHINAKLE

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence