FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Réparation/HCRRUN : Les populations de la préfecture du Golfe sensibilisées sur le processus de la justice transitionnelle

vendredi 19 mai 2017 à 11:16

Le Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCCRUN) a tenu jeudi dans les locaux de la préfecture du Golfe à Lomé, une rencontre d’"information et d’échanges" avec les populations d’Aflao Sagbado, Aflao Gakli et Baguida, a constaté une journaliste de l’Agence Savoir News.

La rencontre a été présidée par Mme Awa Nana Daboya (présidente du HCCRUN), en présence du préfet du Golfe Awaté Hodabalo.

Quelque 500 personnes notamment des représentants de partis politiques, de la chefferie traditionnelle, des CVD et CDQ, des confessions religieuses, des associations de jeunes et de femmes, des syndicats, des forces de l’ordre et de sécurité ainsi que les membres des comités de paix ont assisté à cette rencontre.

Objectif visé par le HCCRUN : expliquer le caractère symbolique des réparations, les formes de réparations et les rituels de purification pour apaiser les cœurs, avant l’étape d’indemnisation des victimes.

"Le message ce soir est un message de paix, d’appel à la réconciliation et surtout d’appel au vivre-ensemble, parce que le vivre-ensemble est une nécessité pour nous togolais aujourd’hui. Nous devons cultiver aujourd’hui la paix au sein de nos familles, de nos quartiers et de nos villes pour que cette paix rejaillisse sur le Togo pour son émergence", a confié Mme Djobo Idrissou Traoré (personne ressource du HCCRUN).

La présidente du HCCRUN s’est félicitée de l’organisation de cette rencontre qui selon elle, prouve l’adhésion de la population au processus de justice transitionnelle.

"Nous rendons grâce à Dieu, parce que nous ne nous attendions pas à cet accompagnement de la population. Elle est sortie massivement nous écouter et nous avons senti qu’elle a adhéré à nous accompagner", a souligné Mme Awa Nana Daboya.

En ce qui concerne l’organisation des rituels et cultes de purifications du Togo, les confessions religieuses et chefs traditionnels ont promis apporter leur contribution, afin d’aider le pays à sortir définitivement de ces périodes de troubles.


"Aujourd’hui, ce qu’il faut faire selon moi, c’est de purifier le Togo dans toutes les régions. Mais il faudrait que les choses se passent dans la franchise", a précisé Mme Agbodo (prêtresse vaudou).

Démarrées depuis la semaine dernière, ces séances d’échanges et d’information, se déroulent dans plusieurs villes du pays.

Le programme de réparations concerne toutes les personnes (quelle que soit leur nationalité) ayant subi un préjudice du fait des violences à caractère politique, de violations graves des droits de l’Homme, durant la période allant de 1958 à 2005.

Ce programme comporte plusieurs phases. La première prend en compte les événements de 2005 subdivisés en deux sous-événements : les troubles socio-politiques suite au décès du président Gnassingbé Eyadéma le 05 février 2005 et les troubles socio-politiques suite à l’élection présidentielle du 24 avril 2005.

Pour ces deux événements de 2005, environ 7.057 victimes ont été recensées. La somme de 2 milliards de F.CFA allouée par le gouvernement au HCRRUN, servira à indemniser 2.475 victimes. Le reste des victimes, soit 4.582, sera indemnisé lors de la prochaine tranche.

Au total 22.415 victimes ont été identifiées par la CVJR sur la période de 1958 à 2005. FIN

Chrystelle MENSAH

Savoir News, la maison de l’info.

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence