FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Réparation/ HCRRUN : Grande séance d’information à Kara, marquée par deux communications

mercredi 17 mai 2017 à 00:07

Le Palais des congrès de Kara (environ 420 km au nord de Lomé) a servi de cadre ce mardi à une grande rencontre "d’information et d’échanges" animée par une délégation du Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) conduite son premier rapporteur Evalo Wiyao, a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du programme de réparation du HCRRUN.

Démarrées depuis la semaine dernière, ces séances d’échanges et d’information, se déroulent dans plusieurs régions du pays.

Objectif principal visé par le HCRRUN : expliquer aux populations, le caractère symbolique des réparations et tenter d’apaiser les cœurs, avant l’étape d’indemnisation des victimes.

Ce mardi à Kara, la réunion d’échange et d’information a réuni les préfets de la région, le comité préfectorale de la paix, des membres de la société civile, des chefs traditionnels.

Deux grandes communications ont meublé la séance : "le processus qui a conduit au choix de la justices transitionnelle" et "le processus de réparations".

Ces communications ont été présentées respectivement par MM. Manaf Alfa-Boukari et Fidèle Pokanam (tous deux personnes ressources du HCRRUN).

Dans intervention, Evalo Wiyao a expliqué à l’assistance, la démarche du HCRRUN, en initiant ces rencontres sur l’ensemble du pays.

"Le HCRRUN veut à travers ces rencontres, impliquer la population et obtenir l’adhésion des victimes à ce programme de réparation", a-t-il expliqué.

Ce dernier a invité les victimes et la population à voir dans les réparations qui seront faites,"l’expression de la compassion des acteurs politiques de tous bords et de l’Etat togolais".

Auparavant, le préfet de la Kozah colonel Bakali Hèmou Badibaou (dans son mot de bienvenu) a au nom de la population témoigné sa gratitude au chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé pour cette volonté manifeste d’apaiser les cœurs des togolais qui portent encore les séquelles de certaines brutalités.

Il a émis le vœu de voir ces échanges permettre aux populations de porter un regard de paix, de pardon et de cohésion nationale.

Précisons que le programme de réparations concerne toutes les personnes (quelle que soit leur nationalité) ayant subi un préjudice du fait des violences à caractère politique, de violations graves des droits de l’Homme, durant la période allant de 1958 à 2005.

Ce programme comporte plusieurs phases. La première prend en compte les événements de 2005 subdivisés en deux sous-événements : les troubles socio-politiques suite au décès du président Gnassingbé Eyadéma le 05 février 2005 et les troubles socio-politiques suite à l’élection présidentielle du 24 avril 2005.

Pour ces deux événements de 2005, environ 7.057 victimes ont été recensées. La somme de 2 milliards de F.CFA allouée par le gouvernement au HCRRUN, servira à indemniser 2.475 victimes.

Le reste des victimes, soit 4.582, sera indemnisé lors de la prochaine tranche.

Au total 22.415 victimes ont été identifiées par la CVJR sur la période de 1958 à 2005. FIN

De Kara, Peter MALOUMBA

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence