Savoir News - La première agence de presse privée au Togo
FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

REDD+ : Les chefs traditionnels de Kloto mieux outillés sur le processus à Kpalimé

vendredi 23 décembre 2016 à 18:53

Les chefs traditionnels de la préfecture de Kloto ont été mieux outillés jeudi à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), sur le processus de Réduction de l’Effet de Serre Dû à la Déforestation (REDD+), a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

Cette rencontre qui est l’une des 35 organisées sur toute l’étendue du territoire, est initiée par le Conseil National des Organisations de la Société Civile pour le Développement Durable (CNODD) à travers le Conseil des ONG et Associations de Développement de la Région des Plateaux (COADEP) avec l’appui financier de la Banque mondiale.

L’atelier qui s’inscrit dans le cadre du projet de soutien à la préparation à la REAP, a pour objectif de sensibiliser et d’échanger avec les chefs traditionnels, les responsables des organisations de développement communautaire et autres leaders locaux de développement sur le processus REDD+ et de les amener à s’impliquer en tant qu’acteurs au processus d’élaboration de la stratégie nationale pour le Togo.

L’atelier vise essentiellement à renforcer les compétences et la compréhension des chefs traditionnels et des acteurs de développement sur les défis et les opportunités, ainsi que le rôle joué par les forêts dans le développement durable.

C’est également une occasion de faire le point avec les participants sur l’état d’avancement du processus REDD+ au Togo, de susciter la mobilisation et l’implication active en permettant de pouvoir communiquer et informer la population sur ledit processus.

Ces chefs traditionnels ont suivi des modules sur la présentation du processus REDD+ : objectifs, avantages, défis et opportunités, le phénomène de changement climatique, les causes, manifestations et mesures de lutte, le rôle des forêts dans la lutte contre les changements climatiques.

Selon Békéyi Sogoyou (secrétaire général de la préfecture), le défi de la forte déforestation et de la tendance de dégradation des forêts du Togo, offre une occasion de formuler une stratégie nationale REDD+ comme une approche globale durable.

Il a relevé l’ambition du chef de l’Etat Faure Gnassingbé d’accroître le couvert forestier à travers tout le pays et a exhorté les participants à s’investir, afin d’apporter leur pierre à la stratégie REDD+ au Togo.

Simon Assouka (coordonnateur du COADEP), a pour sa part indiqué que la démarche du REDD+ est une approche de solution pour palier au phénomène de changement climatique et de réchauffement de la planète. Il a rappelé la décision du Togo, qui souhaite que son territoire soit couvert de forêts d’ici 50 ans.

Rappelons que le processus de réduction des émissions de gaz à effet de serre dues à la déforestation et à la dégradation des forêts (REDD+) est une initiative internationale lancée en 2008 pour lutter contre le réchauffement climatique dues aux émissions de gaz à effet de serre induites par la dégradation, la destruction et la fragmentation des forêts. FIN

De Kpalimé, Bolassi ATCHINAKLE

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence