FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

"Purifications" : Grandes cérémonies sous une pluie battante à Dapaong (Nord)

vendredi 7 juillet 2017 à 00:24

Les cérémonies de purification, organisées dans le cadre du processus de réconciliation nationale en cours au Togo, se sont déroulées ce jeudi à Dapaong (environ 664 km au nord de Lomé), sous une pluie battante, a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

Plusieurs chefs traditionnels garant des us et coutumes, des autorités locales ont fait le déplacement du "Grand carrefour de Orabank" sur la nationale N°1, où les cérémonies ont eu lieu.

Mme Germaine Kouméalo Anaté, personne ressource au Haut-Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN), était aussi présente.

Le rituel dirigé par un collège de prêtres traditionnels a été marqué par l’immolation de deux chèvres et de volailles par le prêtre sacrificateur.

Ce dernier a dans des invocations, imploré les mânes des ancêtres non seulement pour le repos des âmes des disparus, mais aussi pour éloigner les maux qui entravent la réconciliation nationale.

Il a également invoqué l’esprit d’apaisement, de tolérance et de compréhension mutuelle au sein de la population afin qu’elle contribuer à la consolidation du climat de décrispation en prélude au programme de réparation engagé par le HCRRUN.

Ces cérémonies de purification, dernière étape de la phase des indemnisations, ont lieu sur l’ensemble du pays.

A Lomé, c’est la berge de la lagune de Bè, qui a servi de cadre aux cérémonies.

Dans leur message, les oracles ont demandé "aux forces de l’ordre de ne plus tirer sur les gens", a souligné Togbui Gnagblondjro III, président de la confédération nationale des prêtres vaudou du Togo.

"Ils invitent aussi la population à ne plus les provoquer. Nous devons surtout éviter la provocation.Ces oracles demandent aussi aux journalistes, de bien jouer leur rôle, surtout celui d’éduquer la population. Car avec ces cérémonies, le sang humain ne doit plus couler sur le sol de nos aïeux", a-t-il martelé.

Les fidèles musulmans prendront la relève vendredi, avec des prières "spéciales" dans les Mosquée.

La boucle sera bouclée par la communauté chrétienne à travers des messes et cultes dans les Eglises et Temples.

Rappelons que le programme de réparations concerne toutes les personnes (quelle que soit leur nationalité) ayant subi un préjudice du fait des violences à caractère politique, de violations graves des droits de l’Homme, durant la période allant de 1958 à 2005.

Ce programme comporte plusieurs phases. La première prend en compte les événements de 2005 subdivisés en deux sous-événements : les troubles socio-politiques suite au décès du président Gnassingbé Eyadéma le 05 février 2005 et les troubles socio-politiques suite à l’élection présidentielle du 24 avril 2005.

Pour ces deux événements de 2005, environ 7.057 victimes ont été recensées. La somme de 2 milliards de F.CFA allouée par le gouvernement au HCRRUN, servira à indemniser 2.475 victimes.

Le reste des victimes, soit 4.582, sera indemnisé lors de la prochaine tranche. Au total 22.415 victimes ont été identifiées par la CVJR sur la période de 1958 à 2005. FIN

De Dapaong, Djibril KEROL

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence