FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Protection et gestion durable de l’environnement : Plus de 96 millions de FCFA du PNUD à six organisations de la société civile

vendredi 12 janvier 2018 à 23:54

Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) a accordé des subventions de plus de 96 millions de francs CFA à six organisations de la société civile pour la mise en œuvre des projets communautaires de protection et de gestion durable de l’environnement dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de Micro Financements du Fonds pour l’Environnement Mondial (PMF/FEM).

Les documents ont été signés ce vendredi à Lomé entre la représentante résidente du PNUD Khardiata Lo N’diaye et les représentants des six organisations de la société civile en présence du ministre de l’environnement et des ressources forestières André Johnson, a constaté une journaliste de Savoir News.

Le PMF/FEM est un mécanisme financier qui vise à trouver des solutions locales aux problèmes environnementaux. Il est exclusivement réservé aux organisations de la société civile (Ong, associations de développement, organisations communautaires de base), auxquelles il apporte des appuis techniques et financiers pour l’exécution des projets communautaires innovants en matière de gestion durables des ressources naturelles et de protection de l’environnement.

Ces enveloppes financières comprises entre 12 et 20 millions pour chaque projet, vont appuyer ces quatre Ong et deux Comités Villageois de Développement (CVD) répartis sur toute l’étendue du territoire dans l’exécution de leurs projets communautaires. Ainsi, deux projets seront exécutés dans la région centrale, une dans la région de la Kara et trois dans la région maritime.

Dans les cantons de Badou et de Goundoga dans les savanes, les deux projets retenus concerne la (i) conservation et la gestion durable de la forêt communautaire et des terres agricoles et (ii) l’appui à l’installation d’une ceinture verte autour de la Cuesta de Bombouaka et la vulgarisation des bonnes pratiques agricoles à Mandagou.

Le CVD d’Akpitè (dans la Kara) grâce à PMF/FEM, fera usage de la structuration agraire et la restauration des forêts pour assurer la conservation des écosystèmes naturels.


"Le projet que nous allons exécuter, vise le renforcement des capacités d’une unité de collecte, tri et recyclage des déchets plastiques à Lomé. Nous parlons de renforcement, parce que depuis 2013, nous sommes dans la gestion des déchets plastiques et nous avons sollicité l’appui du FEM pour étendre notre activité", a indiqué Bemah Gado représentant de l’Ong STADD (bénéficiaire dans la région maritime).

"Nous avons un parc chez nous, mais nous allons reboiser une surface de 150 milles hectares pour élargir la conservation du parc national Togodo sud dans la préfecture de Yoto", a confié un autre bénéficiaire dans la région maritime.

Le dernier projet qui sera exécuté dans la préfecture des Lacs, concerne la préservation et la valorisation du patrimoine naturel et culturel de l’écomusée Guin Doua d’Aného.

"Ce programme est d’une importance symbolique pour nous, parce qu’il permet d’abord de soutenir des projets qui sont développés à la base et qui sont mis en œuvre par des associations, des ong, des CVD en lien direct avec les populations concernées. Pour nous, ce programme est très important parce qu’en plus de tout ce qui est fait au niveau du ministère de l’environnement, il vient en accompagnement par des actions concrètes à la base ", a souligné la représentante résidente du PNUD.

"Je félicite les responsables de ces Ong qui sont retenues, tout en soulignant le défi qui est la leur d’assurer une exécution optimale de ces projets, car c’est de la réussite de ces projets que le FEM va trouver les arguments et justifications pour poursuivre l’appui financier à la mise en œuvre de ce programme. Il est important que l’essentiel des activités qui seront menées aillent vers des résultats visibles sur le terrain", a ajouté Mme Khardiata Lo N’diaye.


"Ce financement est très important dans la mesure où il va en direction essentiellement de la société civile. Au niveau de la gestion de ces fonds, j’invite les bénéficiaires à une traçabilité et à une gestion saine et de notre coté nous ferons un suivi régulier sur le terrain", a déclaré pour sa part le ministre de l’environnement.

Il faut noter que le PMF/FEM a effectivement démarré au Togo en décembre 2009 et appuie et accompagne les initiatives communautaires de conservation et d’utilisation durable de la diversité biologique, la lutte contre les changements climatiques, la dégradation des terres et les polluants organiques persistants.

Cette 8ème subvention élève le portefeuille total du PMF/FEM au Togo a plus 1,4 milliards de francs CFA pour 87 projets réalisés.

En rappel, le PMF/FEM a été initié en 1992 et financé par le FEM. Il est mis en œuvre par le PNUD, exécuté par l’UNOPS et opérationnel dans 122 pays. En 2010, à la fin de sa quatrième phase opérationnelle, le programme a financé plus de 14 000 projets communautaires. FIN

Chrystelle MENSAH

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence