FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Projet de loi/Réformes : "Il y a matière à se réjouir" dans ce texte de révision constitutionnelle (OBUTS/Opposition)

lundi 11 septembre 2017 à 19:51

"Il y a matière à se réjouir" dans le projet de révision constitutionnelle, adopté le 5 septembre par le gouvernement, "des dispositions relatives à la limitation du nombre des mandats des députés et des sénateurs, rendant ainsi aisé le renouvellement de la classe politique, pour permettre à la jeunesse de prendre une part active au débat politique, et d’imprimer une nouvelle dynamique à la trajectoire de transformation en profondeur de la société togolaise", a souligné le parti OBUTS (Organisation pour Bâtir dans l’Union, un Togo Solidaire/ Opposition) dans une déclaration rendue publique.

"Il appartient désormais à la Représentation Nationale comme l’indique son nom, d’épouser les attentes pleines et entières de la Nation, celles relatives à la limitation du mandat présidentiel, un quinquennat renouvelable une seule fois, et le scrutin majoritaire à deux tours pour l’élection présidentielle, en votant à la majorité qualifiée des 4/5 le projet de loi de révision soumis par le Gouvernement", a ajouté le texte signé du président de l’OBUTS Agbéyomé Kodjo.

Ce parti politique "rend également hommage à tous ceux qui de près ou de loin ont permis cette avancée vers la modernisation des institutions, le partage et l’équilibre des pouvoirs pour plus d’efficacité dans l’action publique".

Mais il déplore "une fois de plus les malheureux événements survenus dans la nuit du 7 au 8 septembre 2017, lors du dégagement de la voie publique par les forces républicaines, et réitère son appel à la mesure et à tolérance, tout en exhortant chacun au respect des lois de la République et des dispositions réglementaires en vigueur".

Selon certaines indiscrétions, le projet de loi adopté par le gouvernement sera sûrement évoqué mardi par les députés, convoqués en session extraordinaire. Mais cette session annoncée avant l’adoption de ce texte, est prévue pour débattre d’autres sujets.

Ce lundi, la coalition de l’opposition (CAP 2015, Groupe des six, PNP etc….) a appelé ses militants, ainsi que la population à se rendre au siège de l’Assemblée nationale mardi pour "dire Non" à ce projet de loi.

"La Coalition, pour dénoncer cette manœuvre, convie leurs militants et la population à se rendre massivement au Palais des congrès de Lomé, siège du Parlement le mardi 12 septembre 2017, pour dire Non à ce projet", précise une déclaration de ce regroupement (14 partis politiques), lors d’une conférence de presse.

Par ailleurs, ces partis politiques "invitent les populations de Lomé et de ses environs à prendre part à un meeting d’informations et d’explications sur ce projet de loi et sur l’actualité politique le vendredi 15 septembre au terrain du bas fond du collège Saint Joseph, à partir de 14H". FIN

Edem Etonam EKUE

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence