FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Préparation du Togo au REDD+/ Revue à mi-parcours : Le comité national tient sa 2ème réunion ce vendredi à Lomé

samedi 8 juillet 2017 à 01:22

Les membres du Comité National du processus de Réduction des Emissions dues à la Déforestation et à la Dégradation des forêts (CN-REDD+) ont tenu ce vendredi à Lomé leur deuxième réunion qui s’inscrit dans le cadre de la revue à mi-parcours de la préparation du Togo au REDD+, a constaté une journaliste de Savoir News.

Les travaux ont été ouverts par le ministre de l’environnement et des ressources forestières André Johnson en présence de ses collègues de l’agriculture et de l’action sociale. M. Hèmou Assih (Coordonnateur national REDD) était également présent.

Cette rencontre a pour but de présenter au CN-REDD+ le point sur la mise en œuvre des recommandations de la première réunion de cet organe tenu en février 2017.

Les échanges porteront également sur l’état d’avancement du processus notamment, les acquis et difficultés rencontrées ainsi que les forces, faiblesses et perspectives. Durant cette réunion, une résolution sera examinée et adoptée pour autoriser la soumission du rapport à mi-parcours et la requête de fonds additionnels au fonds de partenariat pour le carbone forestier.

Selon le ministre de l’environnement, après deux ans et demi de mise en œuvre du processus, il est important de faire une évaluation des actions déjà réalisées afin de mieux nous projeter dans l’avenir.

" Le Togo est actuellement à sa phase de préparation à la REDD+, marquée par la mise en œuvre de divers projets et programmes dont le projet de soutien à la préparation de REDD+ financé par le fonds de partenariat pour le carbone forestier (FCPF), le programme d’appui au REDD+-readiness et réhabilitation des forets au Togo (ProREDD/GIZ) financé par la coopération allemande, ainsi que le projet gestion intégrée des catastrophes et des terres (PGICT) de la Banque Mondiale.

L’objectif principal pour cette première phase de préparation qui a débuté depuis 2015 est l’élaboration d’une stratégie nationale REDD+ cohérente et acceptée par tous", a-t-il expliqué.

"Nous sommes à mi-parcours et au terme des engagements nous sommes à plus de 90% de décaissement. Nous sommes presqu’à la fin de l’utilisation des ressources de la première phase et il était important que nous fassions le point à l’organe décisionnel qu’est le comité national REDD+ en vue de recueillir les orientations de ce organe et lui permettre de se prononcer sur une requête de demande de financement additionnel pour achever le processus", a souligné M. Assih.

"Globalement nous sommes en progrès significatif et ce financement additionnel va servir de façon marginal à poursuivre les activités d’information et de sensibilisation et soutenir le processus d’évaluation environnementale social et stratégique, et plus essentiellement cet appui permettra de financer les activités de la composante 3 dédiée à l’établissement du niveau de référence des émissions et de référence des forêts et la composante 4 consacrée aux mesures de sauvegarde sociale et environnementale et de garanties", a-t-il précisé.

Précisons que le projet de soutien à la préparation à la REDD+ vise à renforcer la capacité du Togo à concevoir une stratégie nationale REDD+ solide, cohérente, acceptée par tous, basée sur cinq (05) axes stratégiques préliminaires : (i) une agriculture performante adaptée au changement climatique et à faible émission de carbone, (ii) une gestion durable des forêts existantes et un accroissement du patrimoine forestier, (iii) une maîtrise des énergies traditionnelles et un développement des énergies renouvelables, (iv) l’aménagement du territoire et la réforme foncière, et (v) une coordination intersectorielle et une bonne gouvernance dans le secteur forestier.

En rappel, la REDD est un mécanisme international dont le but est d’aider à stopper la déforestation et le changement climatique. REDD signifie la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des Forêts dans les pays en développement. Il s’agit d’un mécanisme incitant les pays en développement à protéger et mieux gérer leurs ressources forestières afin de contribuer à la lutte mondiale contre le changement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES). Les stratégies REDD+ font en sorte que les forêts sur pied aient une valeur plus grande que celles qu’on abat.

La portée de la "REDD+" dépasse la déforestation et la dégradation des forêts et prend en compte la préservation et la gestion durable des forêts et le renforcement des stocks de carbone par la plantation d’arbres. FIN

Chrystelle MENSAH

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence