FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

Pour mieux s’occuper des adolescents et jeunes : Des prestataires de 14 formations sanitaires du pays, en formation à Kpalimé

jeudi 4 mai 2017 à 11:02

Des prestataires en santé des adolescents et des jeunes, venus de 14 formations sanitaires du pays sont en formation à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), conclave de quatre jours visant à mieux les outiller, a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

Organisée par la division de la santé des jeunes et adolescents du ministère de la santé avec l’appui du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), cette formation vise notamment à rappeler aux participants, quelques notions élémentaires et actualiser leurs connaissances et compétences en vue de leur permettre de s’occuper efficacement des adolescents et jeunes.

Ils discuteront également de la manière dont certains problèmes liés à la santé de la reproduction (les grossesses précoces et non désirées, les avortements à risque, les IST/VIH/SIDA) affectent les jeunes et adolescents et prépareront un plan d’activités, indiquant les stratégies à mettre en œuvre dans le travail avec les jeunes.

Plusieurs communications font l’objet de cette formation qui prendra fin vendredi : la notion de l’adolescence et ses implications en matière de santé publique, la santé sexuelle et de la reproduction des adolescents et des jeunes, les IST/VIH chez les adolescents et jeunes, les soins de la grossesse et de l’accouchement des adolescents, l’avortement à risque des adolescents et la prévention de la grossesse chez les adolescents et jeunes.

Les adolescents et les jeunes qui représentent environ 31% de la population, sont la cible des infections y compris les infections à VIH. Les filles sont 2 à 4 fois plus infectées que les garçons.

Par ailleurs, chaque année, on enregistre plus de 5.000 cas de grossesses précoces notamment en milieu scolaire.

"Pour aider les jeunes à corriger leurs comportements et offrir les services qu’il faut et mettre l’accent sur la prévention, nous avons prévu une campagne de sensibilisation à un changement de comportement et des services qui permettront aux prestataires de mettre des stratégies en place afin de prendre en charge les jeunes qui ont besoin des soins de santé et éviter des complications", a souligné Dr. Déti Kossi Edouard (chef division Santé des Jeunes et Adolescents au ministère de la santé).

Ce dernier a exprimé sa gratitude à l’UNFPA pour ses appuis multiformes en faveur de la population togolaise.

"En tant que prestataires, nous avons une population cible que nous devons toucher, mais en restant dans la routine, on n’atteint que ceux qui viennent et nous savons que les adolescents et les jeunes (notre population cible), ne sont pas des gens qui fréquentent facilement nos structures compte tenu de certaines barrières socio-culturelles, de notre cadre de travail, de l’accueil que nous offrons à ce groupe cible", a pour sa part précisé Mme Aféli Jeanne (chargée de programme Santé des jeunes et adolescents à l’UNFPA).

Elle a rassuré les participants de l’appui de l’UNFPA qui entend contribuer à l’épanouissement des jeunes.

Mme Aféli les a invités à partager les acquis ainsi que les nouvelles connaissances avec l’ensemble de l’équipe avec laquelle ils travaillent. FIN

De Kpalimé, Bolassi ATCHINAKLE

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence