FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

Pour mieux maîtriser la production et l’utilisation des bio-pesticides : Des agriculteurs outillés à Kpalimé

samedi 14 octobre 2017 à 21:16

Des agriculteurs et agricultrices des préfectures de Kpélé, Danyi, et Kloto ont été formés vendredi à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé) sur la fabrication des bio-pesticides naturels, a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

La rencontre s’inscrit dans le cadre du projet "Production et de la promotion des pesticides naturels pour améliorer la santé environnementale", initié par le Consortium Impact Plus(CIP), un regroupement de sept organisations de la société civile dont 4 européennes.

Ce projet qui vise l’amélioration des pratiques agricoles et conditions de vie des populations par l’usage des pesticides naturels, a été financé par l’Ambassade de France au Togo à travers le "Projet Innovant de la Société Civile et de la Coalition d’Acteurs" (PISCCA).

Ces assises ont permis aux participants de partager les acquis de la formation sur la fabrication des pesticides naturels et les méfaits des insecticides, tenue les 27 et 28 septembre à Amlamé dans l’Amou. Il s’agissait d’outiller les participants à pouvoir fabriquer eux-mêmes des bio-pesticides à partir des éléments naturels. Les participants une fois formés, serviront des relais pour l’utilisation et l’exploitation de ces bio-pesticides dans leurs communautés.

La rencontre a été marquée par des présentations sur les dégâts causés par les pesticides chimiques, les effets des pesticides chimiques sur la vie des abeille : utilité de l’abeille dans la nature, la connaissance et l’utilisation des bio-pesticides, les insectes nuisibles et les bienfaits des bio-pesticides. Ils ont également appris à préparer des bio-pesticides à base de certaines plantes telles que les feuilles de papayes, les feuilles de nem et le piment.

La phase pratique a permis aux participants de composer des éléments devant servir à la fabrication des bio-pesticides.

Selon Adzohonou Kwami (le coordonnateur de l’ONG Agriculture Environnement Humanité +Coop-CA+ et membre de CIP), cette démarche a pour finalité d’aider les communautés à éviter au maximum l’utilisation des pesticides chimiques.

Ce dernier a également demandé aux bénéficiaires de vulgariser les acquis de cette formation pour une meilleure appropriation des techniques de production et de l’utilisation des bio-pesticides. FIN

De Kpalimé, Bolassi ATCHINAKLE

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence