FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Pour la paix au Togo : Grandes séances de prières dimanche à la mosquée centrale de Kpalimé et au stade de Kégué à Lomé

lundi 18 décembre 2017 à 01:16

Les fidèles musulmans de Gbalavé, d’Agou, d’Avétonou et de Kloto ont organisé dimanche à la mosquée centrale de la ville de Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), une séance de prière pour implorer Allah pour la paix, l’amour mutuelle et la tolérance entre les filles et filles du Togo, en cette période où le pays traverse une grave crise, a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

A travers cette démarche, les organisateurs entendent attirer l’attention de la population sur la nécessité de préserver la paix et de proscrire tout acte de vandalisme et de violence.

La prière a été dirigée par les Imams et prédicateurs de toutes les mosquées de la ville de Kpalimé et des autres localités précitées.

Ceux-ci ont souhaité que tous les togolais aspirent à la paix prônée par le chef de l’Etat et imploré Allah pour la tenue du dialogue, seule voie de sortie de la crise.

Ils ont prié pour que la paix, le pardon, l’amour mutuel, le pardon et la tolérance règnent entre tous les fils du pays.

Tchabodi Ali Biva (président de l’union musulmane du Togo/section de Kloto), a dénoncé et condamné les actes d’incivisme, de vandalisme et de violence sous toutes ses formes enregistrés ces derniers temps.

Il a demandé à Allah d’exaucer les prières des togolais, afin que le dialogue soit réalisé : "c’est par ce moyen qu’il peut y avoir une sortie de crise, qui tend à diviser les Togolais".

"Les troubles n’ont jamais procuré la paix, raison pour laquelle nous avons décidé de confier notre pays à Dieu", a-t-il souligné.

Ce qui importe aujourd’hui pour les Togolais, a-t-il poursuivi, c’est la réconciliation et la paix.

"Le dialogue est le seul moyen par lequel on peut écouter l’autre, échanger, discuter et s’accepter pour le bonheur de toute la nation", a martelé Tchabodi Ali Biva.

A la fin de la prière, un taureau a été immolé à Allah en signe de sacrifice.

Même ambiance au stade de Kégué à Lomé

A Lomé, le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé a assisté à une grande prière au stade de Kégué, marquant la cinquième édition de la journée nationale de reconnaissance à Dieu.

Le Premier ministre, ainsi que plusieurs ministres et hauts cadres des Forces Armées Togolaises, ont aussi assisté à cette +fête+ de prière, placée sous le thème : "Ta prière peut sauver le Togo".

Le Togo est fortement secoué par une nouvelle crise depuis août dernier, avec des manifestations de la coalition de l’opposition. La coalition des 14 partis politiques exige notamment le retour à la Constitution originelle de 1992, la révision du cadre électoral et l’instauration du droit de vote des togolais de l’étranger.

Elle réclame également la libération de toutes les personnes incarcérées dans le cadre des manifestations. Certains leaders de ce regroupement exigent aussi le départ du président Faure Gnassingbé.

Le dialogue annoncé par le gouvernement, peine à démarrer. L’opposition exige des "mesures d’apaisement" (notamment la libération de toutes les personnes arrêtées dans la foulée des manifestations et celles détenues dans l’affaire des incendies des marchés) avant d’aller à la table de négociation. Du côté du pouvoir "toutes les conditions sont réunies" pour le début des discussions.

Samedi, les chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cédéao) ont salué à Abuja, les "mesures d’apaisement" prises par le gouvernement togolais et appelé les auteurs politiques à un "dialogue inclusif".

Dans une déclaration à la fin du 52è sommet de l’organisation sous-régionale, les chefs d’Etat ont exprimé leur préoccupation "face à la tension politique persistante" et lancé un appel aux acteurs politiques "à s’engager pleinement et dans les plus brefs délais, dans un dialogue inclusif, dans un esprit de compromis (…) pour la mise en œuvre de réformes politiques respectant l’ordre constitutionnel et les institutions démocratiques". FIN

De Kpalime, Bolassi ATCHINAKLE/ Rédaction

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence