FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Phosphate : Le secteur encore paralysé le 6 juin (pour 5 jours)

lundi 29 mai 2017 à 22:22

Les employés de la Société Nouvelle des Phosphates du Togo (SNPT) ont annoncé une nouvelle grève de 5 jours, à compter du 6 juin pour dénoncer le non-respect d’une des dispositions de l’accord signé en septembre dernier : la "visite médicale annuelle".

Selon le préavis de grève déposé sur la table du directeur général de ladite société depuis le 24 mai, les organisations syndicales ont décidé de passer à la vitesse supérieure, avec à la clé, une "cessation collective et concertée de travail de cinq jours, à compter de mardi 6 juin 2017 à 5H00".

Ces syndicats ont indiqué avoir déjà attiré l’attention du premier responsable de la SNPT, à travers les courriers des 20 octobre 2016 et 7 mars 2017.

"Ces courriers attiraient votre attention sur les visites médicales annuelles non effectuées au titre des années 2015 et 2016. A ce jour (24 mai), le personnel est resté sans suivi médical (…) en violation des textes en vigueur", souligne le préavis adressé au directeur de la SNPT.

L’accord conclu en septembre 2016 — après une série de grèves — accorde en principe un moratoire de 4 ans aux responsables de ladite société, période au cours de laquelle aucune grève ne sera observée. Mais pour le personnel de la SNPT, la santé des employés passe avant tout.

"Il faut être en bonne santé avant de travailler. Donc, la visite annuelle est très importante. Nous n’entendons pas baisser les bras, si les premiers responsables ne réagissent pas vite", a averti un responsable syndical.

Précisons que le secteur du phosphate a été fortement secoué en août et en septembre dernier par des grèves à répétition et des manifestations de rue à Hahotoè et devant la SNPT à Lomé, ce qui a poussé la direction de cette société à signer un accord avec le personnel.

Les employés exigeaient notamment le "minima conventionnel". Ils réclamaient aussi des primes de production et de rendement et la révision des primes de transport et de logement, des tenues vestimentaires et de chaussures de sécurité sur les lieux de travail.

Vital pour l’économie togolaise, le secteur du phosphate, premier produit d’exportation (40% des recettes) avait traversé une période très difficile. La production avait considérablement chuté, passant de 5,4 millions de tonnes en 1997 à 800.000 tonnes en 2007.

Les mesures prises par le gouvernement ces dernières années et les investissements effectués, ont permis d’améliorer légèrement la production.

En 2015, le Togo a produit 1,5 million de tonnes de phosphate contre 1,110 million de tonnes en 2014. FIN

Photo @ Archives.

Ambroisine MEMEDE

www.savoirnews.net, l’info en continu 24/24H

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence