FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Mise en œuvre du projet CORAL : Des garde-frontières et acteurs communautaires en formation à Aného

mercredi 20 décembre 2017 à 01:01

Des gardes-frontières et acteurs communautaires du Togo et du Bénin ont entamé ce mardi à Aného (environ 45 km à l’est de Lomé), une formation de trois jours pour une meilleure protection des enfants migrants le long du Corridor Abidjan-Lagos, a constaté l’Agence Savoir News.

Organisée par Terre des Hommes et ses partenaires, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet régional de protection des enfants migrants le long du Corridor Abidjan-Lagos (CORAL).

La rencontre est axée sur la mobilité et l’accompagnement protecteur des enfants (APE), ainsi que les dispositifs déployés pour sécuriser l’environnement de l’enfant. Des partages d’expériences sont également prévus.

Selon Yawo Etse (chef du bureau Terre des hommes/Togo), le constat est que le point de chute de la plupart de ces enfants, c’est le Nigeria : "raison pour laquelle le projet a choisi d’assurer le renforcement du cadre politique légal et institutionnel aussi bien au niveau local, national et transnational, et de s’assurer que tout au long de leurs flux migratoires, les enfants migrants aient accès au mécanismes de coordination grâce à la synergie et à la complémentarité des actions des acteurs formels et informels aussi bien dans les zones de départ, de transit que de destination, de sorte que ces enfants se retrouvent dans un environnement protecteur", a expliqué Mr ETSE Yawo chef bureau Terre des hommes au Togo.

Pour Alfred Santos (coordonnateur régional du projet CORAL), lors de leurs déplacements d’un pays à un autre, les enfants migrants rencontrent les acteurs communautaires, les forces de l’ordre, etc. Il s’agit d’outiller ces agents, afin de leur permettre de mieux jouer leur rôle d’agents protecteurs.

Notons que le projet CORAL a été lancé au Togo le 20 juin dernier.

Financé à plus de 1,450 milliard de F.CFA par l’Union Européenne, il est mis en œuvre par Terre des hommes avec le partenariat du Mouvement Africain des Enfants et jeunes Travailleurs (MAEJT) représenté au Togo par l’Association Enfants et Jeunes du Togo (AEJT-DE) et ENDA Jeunesse Action.

Ce projet couvre cinq pays africains (la Côte-d’Ivoire, le Ghana, le Benin le Nigeria et le Togo) et s’étend sur une durée de trois ans (2017-2020).

Rappelons que la commémoration de la journée des migrations a été marquée au Togo par une table ronde organisée par Terre des hommes, qui a regroupé des journalistes sur la thématique des enfants en situation de mobilité. FIN

Edem Etonam EKUE

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence