FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Manifs de l’opposition : Le gouvernement condamne les "violences", la coalition annonce 4 "marches"

vendredi 13 octobre 2017 à 02:35

Le gouvernement a condamné jeudi soir, les "violences" et "actes de vandalisme" enregistrés, lors des dernières manifestations de l’opposition, notamment celle du 5 octobre dernier. Dans le même temps, la coalition des 14 partis politiques de l’opposition annoncent deux marches supplémentaires (les 30 et 31 octobre) en plus de celles des 18 et 19 octobre.

Dans un communiqué rendu public à l’issue du conseil des ministres, le gouvernement a dressé le bilan des manifestations de rues (opposition et pouvoir) organisées ces dernières semaines.

"Dans l’ensemble, les manifestations organisées par le parti UNIR se sont déroulées dans le respect de la loi et sans aucun incident. En revanche, celles organisées par la coalition des 14 partis politiques de l’opposition se sont soldées, par moment, par des débordements et des incidents notamment le 19 août, les 7 et 20 septembre et le 5 octobre 2017", relève le communiqué.

Concernant particulièrement les manifestations du jeudi 05 octobre, poursuit le texte, "dès le début des marches qui avaient trois points de départ, certains groupes de manifestants se sont détachés de la masse pour ériger des barricades sur les artères dans différents quartiers de la ville de Lomé avant de rejoindre les autres manifestants plus tard. Par endroits des pavés ont été arrachés, entraînant la dégradation de la chaussée. De même au cours de leur marche, des manifestants se sont livrés à des actes de vandalisme et de violences sur des commerçants et leurs installations et sur de paisibles citoyens qui vaquaient librement à leurs occupations".

"Le même genre de violence et de débordement a été constaté également à Sokodé paralysant le trafic routier vers les pays de l’hinterland. Certains manifestants sont même allés dans les écoles cherchant à déloger les enfants en vue de les forcer à se joindre à la manifestation", précise le communiqué.

Le gouvernement "condamne cette attitude irresponsable et contraire à l’esprit de la loi n°2011-010 du 16 mai 2011 fixant les conditions d’exercice de la liberté de réunion et de manifestation pacifiques publiques au Togo".

Il "déplore par ailleurs que certains leaders politiques se livrent à des incitations à la violence et à la haine en encourageant leurs militants via les réseaux sociaux à s’en prendre aux forces de l’ordre et aux autorités".

— 4 jours de ‘marches’ —

La coalition de l’opposition de son côté, n’entend pas baisser les bras, malgré l’interdiction des "marches" les jours ouvrables. Elles multiplient des jours de manifestations. Outre les marches des 18 et 19 octobre, elle annonce deux jours supplémentaires de marches, les 30 et 31 octobre.

"La Coalition des 14 partis politiques remercie vivement les populations togolaises pour leur mobilisation record aux marches des 4 et 5 octobre 2017. Cette mobilisation a tellement sensibilisé la communauté internationale et inquiété le régime en place que le gouvernement a échafaudé un plan d’interdiction des manifestations dont la première phase est la décision annoncée par les ministres le mardi 10 octobre interdisant les marches les jours ouvrables", souligne un communiqué de ce regroupement rendu public jeudi soir, dénonçant le "caractère illégal de cette décision".

"Quand l’Etat se met lui-même à violer les lois, les citoyens ont le devoir sacré de résister. C’est pourquoi, la Coalition des 14 partis politiques maintient et confirme ses manifestations des mercredi 18 et jeudi 19 octobre", martèlent ces partis politiques.

Par ailleurs, la coalition annonce de "géantes manifestations" les 30 et 31 octobre.

Ces opposants exigent notamment le retour à la constitution de 1992, la révision du cadre électoral et l’instauration du droit de vote des togolais de l’étranger.

Une mission de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), annoncée à Lomé, a été annulée. L’opposition a récusé la chef de délégation de cette mission. FIN

Edem Etonam EKUE

Savoir News, la Maison de l’Info

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence