FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Manifestations /Hausse des prix des produits pétroliers : Un mort et des blessés (officiel)

mercredi 1er mars 2017 à 00:16

Des manifestations des chauffeurs de taxi et de conducteurs de taxi-motos enregistrées à plusieurs endroits de Lomé ce mardi, contre l’augmentation des prix des produits pétroliers à la pompe, ont fait un mort et plusieurs blessés, selon le gouvernement.

"Le gouvernement déplore et condamne les manifestations de rues de ce jour qui ont fait malheureusement un mort et un blessé par arme à feu parmi les manifestants et plusieurs blessés dans les rangs des forces de sécurité", souligne dans un communiqué lu sur les médias d’Etat, le gouvernement, invitant la population "au calme".

Le gouvernement a procédé lundi soir, à la révision à la hausse des prix à la pompe. Ainsi, le litre du super est passé de 476 à 524 F.CFA et le mélange deux temps de 579 à 623 F.CFA. Le pétrole lampant de 425 à 468 F.CFA et le gasoil est passé de 478 à 526 F.CFA.

Tôt ce mardi, des chauffeurs de taxi et des zémidjans ont spontanément pris d’assaut les grands carrefours de Lomé, bloquant la circulation. Des barricades ont été dressées à plusieurs endroits. Des éléments de la police ont fait usage des gaz lacrymogène pour disperser les manifestants. Des heurts ont été enregistrés à certains endroits entre forces de l’ordre et manifestants. Un bus de la Sotral a été même brûlé au carrefour GTA par des manifestants en colère.

Cette révision des prix des produits pétroliers est la "conjugaison de deux phénomènes sur le plan international : l’augmentation du prix du baril sur le marché international qui est 38,38 dollars us en janvier 2016 à 55 dollars us en janvier 2017 et la hausse du cours du dollar américain qui est la devise de paiement des produits pétroliers", a justifié le gouvernement dans son communiqué.

"Le gouvernement rappelle qu’il a toujours continué de subventionner les prix des produits pétroliers, quelles que soient leurs fluctuations. A titre d’exemple, pour les deux premiers mois de l’année 2017, le montant de cette subvention a dépassé 2 milliards de F.CFA", précise le texte lu par le directeur de la télévision nationale Kuessan Yovodevi.

"C’est une décision injuste", avait dénoncé Emmanuel Sogadji, président de la Ligue des consommateurs du Togo (LCT), interrogé par l’Agence Savoir News.

"Le gouvernement ne peut apporter aucun argument, car rien ne justifie cette décision", avait-il martelé.

Précisons que c’est la deuxième augmentation des prix des produits pétroliers en l’espace d’un mois, car la dernière hausse remonte à fin janvier dernier. FIN

Junior AUREL

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence