FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Manifestations : A Mango, "le calme est revenu" (Yark Damehame)

vendredi 22 septembre 2017 à 00:49

"Le calme est revenu à Mango", ville située à environ 590 km au nord de Lomé, secouée depuis mercredi par des violences, a rassuré jeudi soir le ministre de la sécurité le Colonel Yark Damehame.

"Le calme est revenu à Mango. Actuellement, les éléments des forces de l’ordre patrouillent dans presque tous les quartiers", a déclaré le ministre lors d’une conférence de presse.

Jeudi tôt le matin, a-t-il expliqué, "les manifestants ont dressé des barricades sur certaines voies et encerclé la ville. Ils ont été dispersés".

Le ministre a profité pour faire le bilan des manifestations ce jeudi dans plusieurs villes. Dans l’ensemble, les marches se sont déroulées sans incident, sauf à Sokodé où les manifestants ont été dispersés, pour n’avoir pas respecté l’itinéraire.

Mercredi, des affrontements entre partisans de l’opposition et du pouvoir ont fait un mort et 10 blessés à Mango, localité située à environ 590 km au nord de Lomé. Des manifestations n’étaient pas prévues dans cette ville.

Selon un communiqué du ministre de la sécurité, ces violences ont été orchestrées par des militants de l’opposition notamment ceux du PNP de Tikpi Atchadam.

"Des tirs d’armes à feu ont été effectués à partir des rangs des manifestants du PNP et le bilan est lourd : un enfant de 10 ans a été tué, 10 personnes blessées dont 4 par fusils de chasse et 6 par armes de guerre. Ce comportement est la suite malheureuse des appels lancés la veille par le parti PNP. Les deux tireurs ont été heureusement identifiés et sont activement recherchés. Tout sera mis en œuvre pour que leur acte ne reste pas impuni", a souligné le colonel Yark Damehame dans un communiqué rendu public.

Ce jeudi, la coalition a dénoncé des "allégations tendancieuses" et invité ses partisans à "poursuivre le combat, jusqu’à la victoire finale".

Elle a accusé le pouvoir d’avoir envoyé des éléments pour infiltrer leur groupe et semer les violences à Mango. La coalition de l’opposition exige une "enquête indépendante", afin de déterminer les circonstances de décès de l’enfant de 10 ans. FIN

Junior AUREL

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence