FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Lutte contre les faux médicaments : Le Bénin dispose désormais d’un "outil performant" de contrôle de qualité (presse)

jeudi 9 février 2017 à 20:45

L’Agence américaine pour le développement International (Usaid) a offert au Laboratoire national de contrôle de la qualité des médicaments et consommables médicaux (Lncq), un équipement de chromatographie liquide à haute performance, pouvant lui permettre de contrôler la qualité des médicaments et consommables médicaux, a rapporté jeudi le quotidien national La Nation.

Cet outil performant de lutte contre les faux médicaments (notamment les faux médicaments anti-paludéens), a été réceptionné mercredi, dans les locaux du ministère de la santé à Cotonou.

La lutte contre les faux médicaments est un "combat d’ensemble. L’un des plus grands défis dans cette lutte est le caractère multisectoriel qu’exige la réponse à y apporter", a souligné Jonathan Richter (représentant résident de l’Usaid au Bénin).

Il est donc important, -t-il précisé, d’établir des "alliances entre plusieurs institutions".

Pour Parfait Adjakidjè (directeur général du Lncq), cet outil est particulièrement utile pour la séparation de matériaux de masse moléculaire élevée qui ont une très faible volatilité et ne peuvent pas être séparés par chromatographie en phase gazeuse. Les principaux domaines d’application sont la biotechnologie, les sciences de la vie et l’industrie pharmaceutique.

Cet équipement de chromatographie liquide à haute performance "sert à faire l’identification des solutés, des molécules et des produits pharmaceutiques. Il est aussi utilisé pour la quantification des molécules", a appuyé Jacob Bonou (responsable de la microbiologie et de la physico-chimie).

"Il arrive des fois où il permet de déterminer les impuretés au niveau de ces produits. Il s’agit donc d’un appareil complet qui permet de faire le contrôle de qualité des produits pharmaceutiques", a-t-il apprécié.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (Oms), environ 10 % des médicaments en circulation dans le monde, sont des faux.

Ces faux médicaments qui constituent un grand fléau, tuent plus de 800.000 personnes par an à travers le continent africain, affichent les mêmes statistiques. FIN

De Cotonou, Lucia Fèmi SIMON

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence