FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Artisanat : Le bureau exécutif de l’Union des Chambres Régionales de Métiers, installé ce lundi à Lomé

mardi 10 octobre 2017 à 00:08

Le bureau exécutif de l’Union des Chambres Régionales de Métiers (UCRM) du Togo a été officiellement installé ce lundi lors d’une grande cérémonie au Palais des Congrès de Lomé, présidée par Mme Victoire Tomégah-Dogbé (Ministre du Développement à la base, de l’artisanat, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes), a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

Au cours de cette cérémonie solennelle, tous les délégués de l’URCM ont été portés à leurs postes sur toute l’étendue du territoire national.

Au total 1.540 délégués de tous les corps de métiers, soit 35 délégués par préfecture ou arrondissement, siégeront pour un mandat de quatre ans.

Le gouvernement, en œuvrant au renouvellement des CRM, entend redynamiser le secteur de l’artisanat.

"C’est un secteur créateur de richesses qui constitue une composante majeure du développement économique, social et culturel du pays", a souligné Tomégah-Dogbé.


"C’est un secteur porteur de croissance (…). Il était donc nécessaire de revitaliser ce secteur. Nous avons commencé avec une politique nationale de développement de l’artisanat, nous avons également un code de l’artisanat qui a été voté. Et conformément à tous ces textes, il faut absolument redonner vie aux chambres régionales des métiers. Mais, ce qui fait la particularité aujourd’hui, c’est que nous disposons désormais dans notre pays, d’une chambre régionale , un peu l’équivalent de la Chambre du commerce et d’agriculture, une institution forte dotée de tous les moyens pour représenter, encadrer et défendre les intérêts des artisans", a précisé la ministre.

L’artisanat joue en outre le rôle de propulseur du développement de plusieurs autres secteurs : agriculture, industrie, commerce, tourisme, etc. Il contribue à 18% à la formation du Produit intérieur brut (PIB) et à la réduction de la balance des paiements pour 20%.

Preuve que le gouvernement accorde une place de choix à l’artisanat dans sa politique de développement.

Environ 3,5 milliards de F.CFA ont été injectés dans le secteur ces dernières années et 1,5 milliard de crédits ont été octroyés aux artisans depuis 2015 à travers le Fonds national de la finance inclusive (FNFI). FIN

Edem Etonam EKUE

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence