FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

Foire +Made In Togo+ à Lomé : La "fête" des produits locaux se poursuit, avec plusieurs découvertes (REPORTAGE)

lundi 7 août 2017 à 01:33

Debout au milieu du stand qu’elle dirige dans le pavillon Mono du Centre Togolais des Expositions et Foires de Lomé (CETEF-Lomé), où s’anime depuis le 28 juillet, la Foire Made In Togo, Mlle Adjoa vante les qualités de ses produits au milieu d’une dizaine de visiteurs.

Cette jeune fille s’occupe des produits de l’Etablissement SOCMEL, spécialisé dans la transformation des céréales. Ainsi, on y trouve des granulés de céréales (sorgho, mil et maïs) pour la bouillie communément appelée "Aklui" et du couscous précuit à base du mil et de maïs (yaka-yèkè et dèguè). Il y a également d’Akassan (fécules de maïs et de sorgho) pour la bouillie.

"L’ambiance est très bonne. Ce dimanche, j’ai reçu beaucoup de visiteurs", a confié Mlle Adjoa.

A côté d’elle est installé le Groupement Wakutukele, des femmes productrices et transformatrices de gingembre. Ce groupement — basé à Badou — a exposé des "râpées de gingembre bio" dans des bouteilles (produits 100% naturels).

La deuxième édition de la foire +Made In Togo+, grande vitrine visant à promouvoir et à valoriser les produits typiquement togolais, bat son plein. Environ 150 exposants prennent part à cette foire contre 90 exposants à la première édition. Ils occupent une superficie de 1400 m2 (contre 750 m2 en 2016).


Ainsi, dans le pavillon Mono où se tient la foire +Made in Togo+, sont installées plusieurs variétés de produits représentant plusieurs secteurs d’activités économiques : : l’agroalimentaire, l’agro-industrie, l’artisanat, le textile et l’habillement, la mode, l’ameublement, les banques et enfin le numérique avec 13 exposants inscrits dans le cadre des rencontres nationales du Numérique et les objets connectés.

Cette édition est placée sous le thème : "Le Numérique au service des affaires".

L’Association des Amis Apiculteurs de la Région Centrale (3ARC), présente à cette foire, expose du miel pur. Venus de Sotouboua, les responsables de l’Association font forte sensation à cette deuxième Foire Made In Togo.


"Pour l’instant, pas encore la grande affluence. Mais, l’ambiance est bon enfant. Nous espérons que les gens sortiront les derniers jours", a déclaré à l’Agence Savoir News Aklisso Yao Poutouli, ingénieur agronome, spécialiste en Apiculture et directeur exécutif de +3ARC+.

A quelques centimètres de ce stand sont installées des Égraineuses de maïs et du haricot (avec moteur) et des batteuses et vanneuses de soja, riz, sorgho et haricot (sans moteur).

Jusqu’au fond du pavillon Mono sont installés dans un petit stand, de jeunes responsables du projet "MAJI Technologies".

+MAJI+ est un dispositif inventé par ces jeunes pour mesurer la qualité de l’eau (voir si elle est potable ou non).

Le projet est porté par quatre jeunes étudiants de l’Université de Lomé et de Kara, qui sont toujours à la recherche de partenaires.


"Lorsqu’on trempe le dispositif dans l’eau, apparaissent des signaux lumineux. Le signal vert, signifie que l’eau est potable. Mais avec le rouge, l’eau n’est pas d’une bonne qualité", a expliqué Jean du Christ Ali (l’un des promoteurs du projet MAJI).

Par ailleurs, a-t-il souligné, le dispositif permet aussi de géolocaliser les sources d’eau : "Il peut détecter si l’eau provient d’une rivière, d’une pompe d’un puits… Le dispositif se charge d’envoyer l’information vers une plateforme. Cette information servira à faire des cartes des zones d’accès à l’eau potable dans une région".

A cette +fête+ des produits locaux, on y trouve également du chocolat togolais (Choco Togo), des jus de fruits, des épices sans oublier le "yébessé fion fion", de l’huile rouge de palme (Afedzomi), le thé de Kinkéliba, le foufoumix, des objets d’arts, des voitures solaires etc....


"La foire +Made in Togo+ permet la promotion des talents nationaux. Il est prévu des rencontres nationales du numérique et des objets connectés et des conférences. Nous avons également donné la possibilité à une dizaine de jeunes start up dans le domaine de développement d’applications, de partager avec les autres le fruit de leur recherche. Il est donc clair que les participants à ce rendez-vous auront à gagner beaucoup de choses", a indiqué Kuéku Banka Johnson (Directeur du CETEF).


Prévue jusqu’au 7 août, cette foire a été prolongée au 11 août prochain, pour permettre aux participants qui seront présents au 16è Forum AGOA (Growth and Opportunity Act (AGOA)/ Forum de la Loi sur la croissance et les opportunités en Afrique) de toucher du doigt, le savoir-faire des togolais. Ce forum se tiendra du 8 au 10 août dans la capitale togolaise.

"Des visites seront spécialement organisées à leur intention dans l’enceinte du CETEF, afin de leur permettre de découvrir ce que nous faisons de mieux au Togo dans le domaine de la transformation", a précisé Kuéku-Banka Johnson. FIN

Junior AUREL

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence