FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Jubilé d’or de L’OCDI/Caritas-Togo : Les activités lancées par une messe pontificale d’ouverture à la cathédrale Saint-Esprit de Kpalimé

jeudi 23 novembre 2017 à 14:30

Les festivités marquant le jubilé des 50 ans de la présence de la Caritas au Togo (1967-2017), ont démarré mercredi par une messe d’action de grâce à la cathédrale saint Esprit de Kpalimé, a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

Placée sous le thème "La charité du Christ nous pousse à la rencontre du pauvre", cette célébration eucharistique, inaugure le lancement de l’année jubilaire de l’OCDI/Caritas-Togo, année qui sera clôturée en octobre 2018 dans le diocèse de Kara (localité située à environ 420 km au nord de Lomé).

Cette messe pontificale concélébrée par Mgr Benoît Alowonou et Mgr Nicodème Anani Barrigah-Bénissan (président de l’OCDI/Caritas) --- entourés par un parterre de prêtres venus de tout le Togo --- a été animée par la chorale la Colombe de la cathédrale Saint Esprit de Kpalimé.

Plusieurs personnalités parmi lesquelles les autorités administratives et des chefs traditionnels ont assisté à cette messe.

Le jubilé d’or de l’OCDI/Caritas-Togo, offre l’occasion de rendre grâce à Dieu des œuvres qu’il a réalisées à travers l’OCDI et d’informer davantage, sensibiliser et former les communautés chrétiennes à la base sur la vision, la mission, les valeurs et les principes de cette structure afin qu’elles parviennent à se construire pleinement à se mobiliser et à s’organiser pour porter et prendre en charge les plus pauvres et les plus démunis qui vivent en leur sein.

L’homélie a été tirée du 2ème Livre des Martyrs d’Israël, au chapitre 7, 1, des versets 20 au 31 et de l’évangile selon Saint Luc, chapitre 19, versets 11 au 28. Le Prélat a invité les fidèles catholiques à faire un examen de conscience et une analyse de ce que nous faisons des pauvres, qui sont des « cadeaux » de Dieu pour le développement spirituel : "Nous avons besoin de vivre avec les pauvres, car ils sont comme des trésors".

Pour Mgr Alowonou, cette messe a été célébrée pour rendre grâce au Seigneur qui a conduit son Eglise et spécialement des structures de l’Eglise du Togo pour aider les pauvres et soigner les malades pendant cinquante ans.

Il a invité son auditoire à faire preuve d’amour et de partager ses biens avec les autres comme Christ a donné sa vie pour l’humanité.

Selon lui, le monde a perdu le sens de l’humanité. Aussi s’est-il réjoui du lancement de ce jubilé, qui vient à point nommé, inviter le peuple de Dieu à prendre soin de l’homme.

"50 ans au service de la charité pour combattre la justice sociale, 50 ans au service des marginalisés et des malades. Nous sommes rassemblés dans la foi pour célébrer dans la prière et dans la joie, l’ouverture de l’année jubilaire de notre organisme de charité et d’amour : une réponse authentique aux messages et à la mission de notre Dieu", a-t-il précisé devant les fidèles catholiques.

Mgr Benoit Mensah Alowonou a ensuite exhorté l’assistance à méditer sur l’Evangile du jour, à faire du bien, et à beaucoup prier le Seigneur pour que l’organisme, inspiré par l’esprit Saint pour son église qui est au Togo, porte beaucoup de fruits et soit un outil de développement de l’homme physiquement, spirituellement et moralement.

"La mission confiée à l’Eglise n’est pas seulement d’aller annoncer la bonne nouvelle. Certes, la bonne nouvelle est une mission, mais que serait la bonne nouvelle si l’homme n’est pas debout. C’est pourquoi l’Eglise a toujours soigné les malades, pris soin de ceux qui sont mis à l’écart de la société", a-t-il souligné.


"Notre monde d’aujourd’hui est un monde qui a perdu le sens de l’humain, de l’homme qui doit être debout. Si nous célébrons aujourd’hui les 50 ans, si du moins nous lançons le démarrage du jubilé de 50 ans, c’est pour inviter le peuple de Dieu à prendre soin de l’homme. C’est pour demander aussi la grâce du Seigneur afin que l’homme debout reste toujours enfant de Dieu, quel que soit le don, quel que soit le lieu", a ajouté Mgr. Alowonou.

Mgr. Nicodème Barrigah Bénissan (président de l’OCDI/Caritas-Togo) est revenu sur les différentes activités de l’Organisation.

Il a indiqué que pendant 50 ans, l’OCDI/Caritas a réalisé beaucoup d’activités sur le terrain et dans plusieurs domaines notamment des interventions en cas d’urgence (sinistres, réfugié, aides), le développement (construction des forages d’eau), l’agriculture et la santé.

Il a au nom de la Conférence des Evêques du Togo, remercié les fidèles et leur a demandé de s’organiser davantage tout en dénonçant tout ce qui empêche l’homme d’avoir sa dignité.

"L’OCDI se propose d’accentuer davantage son volet développement, parce que quand on est devant un pauvre, la solution facile c’est de donner quelque chose. Mais la solution la plus durable, c’est d’apprendre à ce pauvre à pouvoir se prendre en charge. C’est la dimension que l’OCDI voudrait développer davantage en faisant du pauvre, presque un acteur de son propre développement", a expliqué le Prélat.

Rappelons que plusieurs activités meubleront les festivités du jubilé d’Or dont des campagnes de sensibilisation pour informer davantage les communautés chrétiennes à la base, sur la vision, la mission, les valeurs et les principes de l’OCDI/Caritas Togo. Les festivités seront clôturées en octobre 2018, dans le diocèse de Kara.

Reconnue officiellement en 1967 par l’arrêté du 7 Octobre 1967, l’OCDI/Caritas Togo a pour but d’organiser la charité chrétienne et d’aider le chrétien à incarner la charité du Christ dans sa vie, et de contribuer au développement intégral de toute personne suivant les valeurs de l’enseignement social de l’Eglise Catholique.

Au cours de cette année jubilaire, le flambeau du jubilé sillonnera tous les diocèses pour symboliser l’amour de Dieu pour l’humanité. FIN

De Kpalimé, Bolassi ATCHINAKLE

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence