FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

Journée chargée pour Faure : Inauguration d’une centrale solaire photovoltaïque à Bavou et lancement des projets d’hydraulique villageoise à Akparé

vendredi 10 novembre 2017 à 21:00

Le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé était ce vendredi dans l’Ogou où il a procédé à l’inauguration d’une centrale solaire photovoltaïque à Bavou et au lancement des projets d’hydraulique villageoise à Akparé, a constaté l’Agence Savoir News.

A Akparé, il s’agit de huit mini-adductions d’eau potable au profit des populations des régions maritime et des plateaux.

La réalisation de ces mini-adductions d’eau potable, s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme de projets d’hydraulique villageoise, pour un montant estimé à plus de 6 milliards de F.CFA, grâce à l’appui de la Banque Islamique de Développement (BID).

Ces projets "permettront d’assurer l’approvisionnement en eau potable des populations de façon durable", a souligné le président Faure Gnassingbé sur son compte twitter.

Selon le colonel Ouro Koura Agadazi (ministre de l’agriculture, de l’élevage et de l’hydraulique), ce programme exécuté depuis 2006, a permis de réaliser 4.640 nouveaux forages et de réhabiliter 2.261 anciens forages. Au total 75 mini-adductions d’eau potable et 22 postes d’eau autonomes en milieux semi-urbains.

Des bornes-fontaines, ont été également construites dans 21 villes, a-t-il précisé.

Ces différentes réalisations dans le secteur de l’eau ont eu un impact très positif sur les populations, a souligné le ministre, ce qui a poussé le taux national de desserte en eau potable à 66% en 2016, contre 34% en 2006.


Toujours dans la journée de vendredi, Faure Gnassingbé a inauguré une centrale solaire photovoltaïque à Bavou.

Au total quatre centrales solaires photovoltaïques ont été installées dans quatre localités : Takpapiéni (préfecture de l’Oti Sud) à Kountoum (Bassar), à Assoukoko (Blitta) et à Bavou (Ogou).

A Takpapiéni, la centrale construite est de 100 kWc, avec un réseau de distribution basse tension de 8 km équipé de 80 lampadaires d’éclairage public et des compteurs de branchement des clients.

Dans la localité de Koutoum, il a été érigé une centrale de 100 kWc, avec un réseau de distribution basse tension de 3 km équipé de 38 lampadaires d’éclairage public et des compteurs de branchement des clients.

Quant à Assoukoko, elle a bénéficié d’une centrale de 250 kWc, avec un réseau de distribution basse tension de 8,5 km équipé de 115 lampadaires d’éclairage public et des compteurs de branchement et la construction de 03 mini-adductions d’eau potable de capacité 20 m3 chacune.


Enfin, une centrale de 150 kWc, avec un réseau de distribution basse tension de 05 km équipé de 65 lampadaires d’éclairage public et des compteurs de branchements des clients, a été construite.

Ce projet démarré en février 2017 s’est achevé en octobre de la même année.

"Le projet vient renforcer l’éclairage public dans les zones rurales grâce aux énergies renouvelables et l’accès des populations à l’énergie durable", a précisé Faure Gnassingbé.

Rappelons que ces infrastructures ont été mises en place grâce au Programme régional de développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique (PRODERE). Ce programme consiste en le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique dans l’espace UEMOA et se réalise par volet. FIN

Edem Etonam EKUE

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence