FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Installation des membres de la 5ème mandature du CSM, certains magistrats appelés à "s’auto-discipliner"

samedi 24 octobre 2015 à 01:11

Les membres du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) — conseil de discipline des magistrats — ont été installés ce vendredi à Lomé, a constaté l’Agence Savoir News.

Cette cérémonie qui s’est déroulée dans l’enceinte de la Cour suprême, a été suivie d’une rencontre avec les professionnels des médias.

Le CSM est composé de neuf membres : trois magistrats de la Cour suprême, quatre magistrats des Cours d’Appel, un député élu par l’Assemblée nationale et une personnalité n’appartenant ni à l’Assemblée nationale, ni au gouvernement, ni à la magistrature, choisie par le président de la République en raison de sa compétence.

Le CSM est présidé par le président de la Cour suprême M.Akakpovi Gamatho.

Ce dernier, après avoir dressé le bilan de la quatrième magistrature du Conseil, a invité tous les magistrats "qui ont choisi de ramer à contre-courant à s’auto-discipliner".

"Je saisis cette opportunité pour une fois encore, rappeler à l’ordre, tous les magistrats qui ont choisi de ramer à contre-courant en foulant au pied, l’éthique professionnelle, et banalisant ainsi les mauvais comportements : la corruption, harcèlement des justiciables, l’encouragement du phénomène des démarcheurs, la mauvaise gestion des dossiers, renvois injustifiés et prorogations injustifiées des délibérés, des relations amoureuses de certains magistrats avec des femmes dont on a en charge les dossiers de divorce etc…", a martelé M. Gamatho, avant d’ajouter : "A tous ceux-là, je rappelle la nécessité de s’auto-discipliner".

"Je lance un appel pressant à toute la population en général et aux acteurs judiciaires en particulier, surtout les magistrats de s’auto-discipliner, afin de répondre aux attentes légitimes du peuple", a-t-il souligné.

Précisons que le CSM statue comme conseil de discipline des magistrats. Ces membres sont nommés pour un mandat de quatre ans, renouvelable une seule fois.

Le président de la République, garant de l’indépendance de la magistrature, est assisté par le CSM. FIN

Hector NAMMANGUE (Stagiaire)/ Rédaction

www.savoirnews.net, l’info en continue 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence