FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Heurts entre étudiants et forces de l’ordre sur le Campus de Lomé

mardi 23 janvier 2018 à 18:07

Des échauffourées ont opposé forces de l’ordre et étudiants ce mardi à l’Université de Lomé, suite à une Assemblée générale (Ag) prévue par le Mouvement pour l’émancipation de l’étudiant togolais (MEET), a constaté l’Agence Savoir News.

Les responsables du MEET sont soutenus par leurs camarades de la Ligue Togolaise des Droits des Élèves et Étudiants (LTDE).

L’Ag était autorisée, mais le point de discorde : le lieu. Les responsables du MEET ont voulu tenir leur Ag devant l’amphi 600 ou "Place Tahir".

Pas question pour les autorités universitaires, afin d’éviter des perturbations. Endroit préconisé : le terrain. Ce qui n’est pas du goût des étudiants. Ils ont été dispersés.

"On finissait pratiquement l’AG au moment où la police universitaire est intervenue. Ensuite, les responsables de l’Université ont fait appel aux forces de l’ordre qui nous ont dispersés à coup de gaz lacrymogènes. Il y a eu des courses poursuites et des blessés", a déclaré à l’Agence Savoir News Honoré Komlan Adougo (président du MEET.

Le MEET et la LTDE appellent à des journées "Campus mort" mercredi, jeudi et vendredi pour exiger la libération des étudiants arrêtés.

Selon le président de l’Université interrogé au téléphone par l’Agence Savoir News, les responsables du MEET avaient accepté — lors d’une réunion tenue tard lundi avec eux — de tenir leur Ag sur le terrain derrière l’amphi 20 ans.

"Ce mardi, le MEET change de ligne consensuelle et dit tenir son Ag sur le balcon de l’amphi 600 où se déroulaient les cours. La police universitaire les a empêchés", a expliqué Prof. Kokoroko.

Devant les jets de pierre des étudiants, a-t-il poursuivi, "j’ai fait appel aux forces de l’ordre".

Au total sept blessés ont été enregistrés dans le rang de la police universitaire et 6 étudiants interpellés, ont été relâchés, a précisé Prof. Kokoroko, avant d’ajouter : "Je suis toujours ouvert aux discussions avec les étudiants".

Plusieurs revendications sur la plateforme des étudiants notamment la dotation des cités de nouveaux lits, de nouveaux matelas, de nouvelles tables et chaises, l’abolition de l’arrêté portant augmentation des frais d’inscription, la suppression des critères d’octroi des tranches et l’augmentation des allocations et bourses. FIN

Edem Etonam EKUE

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence