FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

Faire le diagnostic du secteur de salubrité publique : Fin de conclave pour les différents acteurs à Atakpamé

vendredi 21 avril 2017 à 01:08

Plusieurs acteurs œuvrant dans le domaine de la salubrité publique ont bouclé ce jeudi à Atakpamé (environ 175 km au nord de Lomé), trois jours de conclave, rencontre au cours de laquelle ils ont pu faire le diagnostic du secteur de salubrité publique sur la base d’une méthode d’animation participative et de planification, a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

Ont pris part à cette rencontre, des directeurs et chefs de services, des responsables d’entreprises, des Comités de Développement de Quartiers(CDQ) et des représentants des collectivités territoriales.

Des représentants des associations et de la société civile œuvrant dans le domaine de la salubrité et de l’assainissement, ainsi que des consultants et experts ont également pris part à cet atelier organisé par le ministère de l’urbanisme, de l’habitat et du cadre de vie.

La rencontre s’inscrit dans le cadre de l’élaboration du plan stratégique (2018-2022) de l’Agence Nationale d’Assainissement et de Salubrité Publique (ANASAP) et a pour objectifs de faire un diagnostic du secteur de salubrité publique sur la base d’une méthode d’animation participative et de planification selon les thématiques clefs du secteur.

Ce conclave vise aussi à impliquer la population à la base dans la réflexion et la prise de décision. Plusieurs thèmes ont été abordés : la gestion des filières des ordures et des déchets de tout genre (des déchets ménagers, industriels, hospitaliers, la gestion des boues de vidange, eaux usées…), l’assainissement, les constructions des latrines publiques et domestiques, la gestion des eaux usées et pluviales, la préservation des espaces publics, la création et entretien d’espaces verts etc…

Dans son intervention à l’ouverture des travaux, Bèrèna Gnakoudè (directeur général de l’ANASAP), a présenté à l’assistance, sa structure notamment sa mission.

L’ANASAP est une structurée dotée d’une autonomie de gestion, qui travaille avec toutes les collectivités locales, a-t-il souligné.

Il a invité les participants à de bonnes réflexions, afin de déboucher sur des solutions aussi bien réalistes qu’innovantes tout en tenant compte des réalités du pays pour l’élaboration du plan stratégique de 2018-2022 de l’ANASAP.

Ankou Dodzi (représentant du ministre de l’urbanisme, de l’habitat et du cadre de vie) a, de son côté félicité l’ANASAP pour le travail abattu sur le terrain.

"L’ANASAP depuis sa création a effectué des travaux louables surtout à Lomé, afin de changer le visage de la capitale. Mais vu le caractère national des missions qui lui sont confiées, elle se doit de se doter de véritables instruments de planification et de développement, dont le plan stratégique", a-t-il souligné.

Rappelons que l’ANASAP a été créée par décret pris en conseil des ministres le 12 décembre 2013. FIN

En Photo : Bèrèna Gnakoudè (au milieu) à l’ouverture des travaux.

D’Atakpamé, Edouard KAM

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence