FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Evala/ dépistage au Vih/Sida : L’Ong Aimes-Afrique change de stratégie, du matériel offert aux centres de santé des 15 cantons de la Kozah

vendredi 21 juillet 2017 à 02:05

Présente aux Evala (luttes traditionnelles) à Kara (nord) pour la septième fois, l’Ong internationale Aimes-Afrique a changé de stratégie dans ses activités, notamment celle liée à la campagne du dépistage gratuit au Vih/Sida, a constaté l’Agence Savoir News.

Depuis lundi, les médecins et autres volontaires de cette Ong ont sillonné les quinze cantons de la préfecture de la Kozah, où ils ont offert à des structures sanitaires, du matériel devant servir de tests de dépistage du Vih/Sida.

Depuis sa première participation aux Evala, les tests de dépistage sont menés par les médecins de cette Ong.

Le matériel mis à la disposition des centres de santé est composé notamment de tests de dépistage, de tricots, de gangs, d’alcool, de registres (pour dresser le bilan de l’activité), de carnet de consultations et de préservatifs.

"Cette année, nous avons décidé d’utiliser une autre méthode, afin de permettre aux populations locales, de bénéficier réellement des opérations que nous menons. Car, nous avons constaté que, pendant les Evala, la plupart des personnes qui font le test, sont des gens venus d’ailleurs. Ceux qui doivent en principe bénéficier de nos activités sont souvent occupés par les luttes et de petites activités génératrices de revenus. Raison pour laquelle nous avons mis le matériel à la disposition des structures sanitaires des quinze cantons où seront effectués les tests de dépistage", a longuement expliqué Farouze K. Kokou (directeur exécutif adjoint de l’Ong Aimes-Afrique).

"Nous avons aussi impliqué les chefs traditionnels de ces cantons. Nous les avons rencontrés, afin de leur expliquer cette nouvelle stratégie, qu’ils ont appréciée" a-t-il souligné.

Par ailleurs, les carnets de consultations mis à la disposition de ces centres de santé, serviront à recenser des patients ayant des pathologies (dix pathologies au total) traitées par Aimes-Afrique.

Ainsi, il est prévu une grande campagne médico-chirurgicale gratuite en septembre prochain au CHR Kara-Tomdè où tous les cas recensés et certifiés par les chefs cantons, seront opérés gratuitement par des médecins de l’Ong Aimes-Afrique.

"Cette fois-ci, nous sommes décidés à faire bénéficier les populations rurales concernées. Une fois les cas recensés, les chefs cantons doivent certifier qu’ils sont de leurs localités", a souligné Farouze K. Kokou.

Des affiches de sensibilisation sur les dix pathologies traitées par Aimes-Afrique, sont distribuées aux chefs cantons. D’autres sont déjà placardées sur des murs, dans l’enceinte de ces chefs, déterminés à accompagner Aimes-Afrique dans ses actions.

"Nous ferons tout pour que cette prochaine mission gratuite soit une réussite totale. Dans notre canton, tout le monde doit mettre la main à la pâte, car le travail qu’abat cette Ong est énorme", a qualifié Kpassango Bahomatema, chef canton d’Agbandé-Yaka.

Rappelons que l’Ong internationale Aimes-Afrique est spécialisée dans les activités médico-chirurgicales humanitaires.

Composée de médecins bénévoles, de spécialistes et chirurgiens, cette Ong apporte des services hospitaliers gratuits aux populations démunies des villages les plus reculés à travers l’Afrique. FIN

En Photo : Remise du matériel au responsable du CMS d’Awandjélo.

De Kara, Junior AUREL

Savoir News, la Maison de l’info

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence