FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

Etude sur la dynamique de mobilité des stagiaires français au Togo : Le rapport final présenté ce lundi Lomé

lundi 13 novembre 2017 à 21:20

Le rapport final de l’étude sur la dynamique de mobilité des stagiaires français au Togo a été officiellement présenté ce lundi à l’institut français lors d’un atelier de restitution, a constaté une journaliste de l’Agence Savoir News.

L’ouverture des travaux a été présidée par M. Gilles Gavinet (Responsable du service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France au Togo) en présence de Moussa Bah (Représentant national de France Volontaires). Des responsables des structures d’accueil, ainsi que des stagiaires français au Togo étaient également présents.

Cette étude est initiée par France Volontaires avec l’appui financier du service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France au Togo.

Conduite par deux chargés d’études (une stagiaire française et un stagiaire togolais), ce travail a permis de comprendre la dynamique de mobilité des stagiaires français au Togo, d’identifier les difficultés rencontrées par les structures d’accueil et les stagiaires français lors des stages qu’ils effectuent, de repérer les attentes de ces différents acteurs vis-à-vis des autorités togolaises et françaises et enfin de proposer des outils simples en lien avec la gestion, l’accueil et l’accompagnement des stagiaires français au Togo.

Pour Moussa Bah, le Togo attire depuis plusieurs années des jeunes français en quête de stage dans le domaine de la solidarité, de l’humanitaire et du développement local. En 2016, sur les 1.693 volontaires internationaux d’échanges et de solidarités (VIES) enregistrés par l’espace volontariats de France volontaires au Togo, plus de 500 étaient des étudiants.

"L’accueil et l’accompagnement de ces étudiants par les associations togolaises peuvent parfois s’opérer dans des conditions difficiles, amenant l’Ambassade de France et France volontaires à gérer des conflits, raison pour laquelle le SCAC a financé cette étude afin de réaliser un état des lieux et formuler des recommandations allant dans le sens de l’amélioration des conditions d’accueil et d’accompagnement des stagiaires français au Togo" a-t-il souligné.


Pour Dr Yawovi Séna Koglo (l’un des chargés de l’étude), il était question de discuter avec tous les acteurs impliqués dans l’accueil des stagiaires français au Togo (les stagiaires eux-mêmes, les universités d’envoi, les structures d’accueil et France Volontaires), pour comprendre les enjeux liés à et dégager des recommandations idoines et des outils simples adaptés pour l’accueil et le suivi des stagiaires français au Togo.

"Les résultats de cette étude révèlent que la majeure partie des structures accueillant les stagiaires français est constituée d’Associations (57%) et d’ONG (14/42).

Au départ, la majorité des stagiaires a plutôt une bonne connaissance des différentes autorités françaises qu’elles peuvent et/ou doivent contacter.

Cependant, seuls 50% d’entre eux s’enregistrent au Consulat de France au Togo. 70% des stagiaires interrogés (56/78) connaissaient France Volontaire avant leur départ en stage au Togo.

Seuls 20% (15/78) ont contacté la plateforme avant leur départ" a-t-il indiqué.

"Pendant le stage, seulement 45% des stagiaires (36/78) disposent d’une fiche de mission pour leur stage, seul 1/3 disposent d’un planning d’exécution, 45% des stagiaires (35/78) ne bénéficient de réunions de suivi, Près de 9 stagiaires sur 10 disposent d’un tuteur de stage. Plusieurs associations togolaises fonctionnent grâce à la participation financière des stagiaires. Près de 9 stagiaires sur 10 (68/78) ont contribué financièrement pour pouvoir effectuer leurs stages dans une structure d’accueil togolaise", a-t-il ajouté.


"Le rapport recommande que les acteurs impliqués dans l’accueil des stagiaires français au Togo puissent travailler en complicité pour mettre sur pied des outils de suivi pour les stagiaires car la préparation et le suivi des stagiaires est vraiment important. Ces structures doivent s’assurer d’avoir des outils pour accompagner les stagiaires, les fiches de missions, bilans réguliers, avoir un système de « mentor » pour aider le stagiaire à s’intégrer et proposer des missions réalistes et bien définies en accord avec la formation de l’étudiant accueilli" a conclu M. Koglo.

France volontaires est une plateforme associative qui regroupe 35 associations, 5 ministères et organismes publics et 10 collectivités locales. Mise en place en 2009, cette structure a pour mission de promouvoir, développer et valoriser les engagements volontaires et solidaires à l’international.

Elle est présente dans 50 pays à travers le monde, dispose d’un réseau d’espaces volontariats dans 26 pays et contribue à la mobilisation des différents acteurs concernés et assure une mission de prospective et un rôle observatoire.

Présente au Togo depuis 2010, France Volontaires s’est implantée dans le milieu associatif et travaille en étroite collaboration avec différents acteurs investis dans des actions de solidarité, de l’humanitaire et de développement local. FIN

Abbée DJAGLO

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence