FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Entrepreneuriat rural : Représentants des villages d’Aimes-Afrique et présidents des Comités Villageois de Développement sur les stands +Made In Togo+ vendredi et ensuite bien outillés (REPORTAGE)

dimanche 13 août 2017 à 02:41

Debout au milieu du stand de Choco Togo sur le site de la Foire +Made in Togo+, Lamboni Moni (représentant de Timbou, un des 10 villages d’Aimes-Afrique), regarde avec admiration, des tablettes de chocolat Bio exposés sur une table.

Non loin de lui, un groupe de représentants des villages d’Aimes-Afrique écoutent attentivement des explications d’une responsable de la structure Zam-ké, qui collecte principalement dans les rues, des sachets d’eau minérale de type Pure Water pour fabriquer des sacs et accessoires 100% recyclés.

"C’est impressionnant, nous pouvons réaliser beaucoup de choses avec nos produits locaux. Les togolais ont du talent. Tout ce que j’ai vu dans les stands, me motive déjà", a confié Lamboni Moni.

Des représentants des +10 villages d’Aimes-Afrique+ à Lomé, ainsi que des présidents des Comités Villageois de Développement (CVD), étaient sur le site de la Foire +Made in Togo+ vendredi (dernier jour de cette foire), afin de toucher du doigt les produits typiquement togolais.


Tous étaient vêtus de tee-shirts (frappés du logo de l’Ong Aimes-Afrique), sur lesquels on peut lire : "Leadership et engagement des CVD, moteur de la transformation de l’économie rurale au Togo".

Cette initiative de l’Ong Aimes-Afrique, vise à leur montrer qu’ils sont également des acteurs de développement et qu’ils peuvent bien s’inspirer du travail abattu par ces exposants qui arrivent à transformer les produits locaux pour les commercialiser.

Cette activité cadre très bien avec l’un des dix domaines d’intervention du vaste projet "10 villages d’Aimes-Afrique", à savoir : L’entrepreneuriat rural et la transformation de l’économie rurale".


Ainsi donc, ces représentants des +villages d’Aimes-Afrique et présidents des CVD, ont sillonné pendant plus de deux heures d’horloge, presque tous les stands de la Foire Made in Togo. Ils avaient à leurs côtés, une délégation du Staff de l’Ong Aimes-Afrique.

Étaient exposés, plusieurs variétés de produits représentant divers secteurs d’activités économiques : l’agroalimentaire, l’agro-industrie, l’artisanat, le textile et l’habillement, la mode, l’ameublement etc….

Les banques et autres institutions de micro-finances étaient aussi au rendez-vous.

Au total 143 exposants ont participé à cette deuxième édition de la +fête+ des produits locaux.


Mettre fin au chômage des jeunes par la transformation des produits locaux

Aimes-Afrique déroule son vaste projet, dénommé "10 Villages de Aimes-Afrique", depuis environ deux ans — avec à la clé — la construction de cantines scolaires et de bâtiments scolaires dans 10 villages sur l’ensemble du pays (à raison de 2 villages/ Région).

Dans ces villages, Aimes Afrique se propose d’implémenter le projet développement communautaire sur une période de quinze ans, afin de faire sortir les populations de ces localités de la pauvreté.

"C’est une opportunité que nous donnons à ces représentants des villages d’Aimes-Afrique et présidents des CVD, de toucher du doigt ce que ces exposants ont réalisé comme prouesse, afin que cela puisse les inspirer. A +Aimes-Afrique+, nos actions tournent également autour de deux axes stratégiques : L’entrepreneuriat rural et la transformation de l’économie rurale. Ils doivent savoir que le problème lié au chômage peut être résolu par l’implication des jeunes à travers la transformation des produits locaux. Mais, il revient à nous autres acteurs à un certain niveau, de les encadrer et de les motiver", a longuement expliqué Dr. Michel Kodom (président-fondateur de l’Ong Aimes-Afrique).

Après la visite des stands, ces représentants des villages d’Aimes-Afrique et présidents des CVD ont suivi, une formation sur l’entrepreneuriat rural.


Cette séance qui s’est déroulé dans la grande salle de conférence du CETEF, a été animée par Malick Ayéva (Manager et coach formateur en entrepreneuriat).

Selon ce dernier, l’entreprenariat rural est l’ensemble des activités socio-économiques visant la valorisation des ressources en milieu rural pour le bien-être et l’autonomisation des populations rurales.

M. Ayéva a expliqué à l’assistance, les notions de Leader, de processus de transformation de l’économie rurale, d’activités socio-rurales etc…

Il est également prévu (les semaines à venir) d’autres modules de formations à l’intention de ces représentants des villages d’Aimes-Afrique et présidents des CVD.

Rappelons que l’Ong internationale Aimes-Afrique — présente dans 11 pays (7 en Afrique) et les autres aux Etats-Unis et en Europe — est spécialisée dans les activités médico-chirurgicales humanitaires.

Composée de médecins bénévoles, de spécialistes et chirurgiens, cette Ong apporte des services hospitaliers gratuits aux populations démunies des villages les plus reculés à travers l’Afrique. FIN

Junior AUREL/ Abbée DJAGLO

www.savoirnews.net, La Maison de L’INFO

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence