FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Enfants de la rue : "On peut les récupérer et les rendre utiles à la nation" (Apôtre Ahonsou Kodjo Raphaël)

dimanche 3 septembre 2017 à 16:42

Depuis le 16 août 2014, une ONG dénommée le DEFI DU FUTUR, à caractère humanitaire opérant au Togo, lutte contre le phénomène d’enfants de rue. Elle a pour mission de réduire le taux de délinquance infantile et de réinsérer un grand nombre d’enfants de rue dans le tissu social normal.

Pour accomplir efficacement cette mission, des personnes se préoccupant de la question des enfants en situation difficile, ont trouvé nécessaire de créer une synergie financière en vue de contribuer à cette lutte d’où la naissance de la micro finance COOPEC DEFI DU FUTURE.

Cette micro finance a pour objectif de collecter l’épargne de ses membres et de leur consentir des crédits, de favoriser la solidarité et la coopération entre les membres, de promouvoir l’éducation économique, sociale et coopérative de ses membres et de contribuer financièrement à la lutte contre le phénomène d’enfants de rue.

Pour se donner les moyens de bien mener cette croisade contre ce phénomène d’enfant de rue, le directeur général de la COOPEC DEFI DU FUTUR, l’Apôtre Ahonsou Kodjo Raphaël, décrit la situation d’enfants de la rue au Togo et appelle à une solidarité nationale par la mobilisation des fonds pour l’atteinte des objectifs qu’il s’est donnés.

Savoir News : Quelle est la situation des enfants de rue au Togo ?

Apôtre Ahonsou Kodjo Raphaël : Sans vous mentir, la situation des enfants de rue au Togo est aujourd’hui alarmante. Il suffit de faire un tour dans les marchés, sur les lieux publics, à la plage sur les dépotoirs et dans la nuit profonde pour se rendre compte de la réalité. Les enfants qui sont torses nues, se baladent sur les dépotoirs, derrières les maisons des personnes mieux fortunées dans l’espoir de gagner une main bienfaitrice, dans les brousses et un peu partout à la recherche de quoi manger et où dormir.

Ce sont des enfants qui dorment dehors jusqu’au petit matin, parfois ils sont sous la pluie et avec les intempéries, ils sont obligés de faire avec. Dans ces situations, certains tombent malades et d’autres y trouvent la mort. Alors qu’on peut les récupérer et les rendre utiles à la nation.

Qu’est ce que les enfants cherchent dans la rue ?

Posons-nous plutôt la question sous cette forme : Qu’est ce qui les a amenés là ? Généralement, ce sont des problèmes sociaux ou d’ordre financier dans les foyers. Les parents n’arrivent plus à répondre aux besoins des enfants, ou c’est les résultats des cas de divorce ou de mésentente au niveau des couples. Il y a un autre problème, celui de la mauvaise compagnie qui amène ces enfants à abandonner la maison au profit de la rue.

Pourquoi sont-ils dans la rue ? Ils sont à la recherche du bonheur dans la rue, ils veulent répondre à leurs besoins quotidiens. Ces enfants étant libres, ils sont obligés de s’amuser tout au long de la journée. Pour eux, être dans la rue, c’est aussi un plaisir. C’est ainsi qu’ils sont dans la rue en exposant leur vie à tous les dangers.

Le pire dans cette situation, c’est que ces enfants deviennent des dangers publics. Demain, ce sont ces enfants qui deviendront des brigands contre cette société, contre la population et vont commette des vols à main armée, des crimes, juste pour assurer leur survie. Il y a aussi dans le groupe des prostituées qui vont monnayer leurs sexes pour de l’argent, afin d’assurer leur survie.

Le phénomène d’enfant de rue ne date pas d’aujourd’hui, mais il est nécessaire que cette génération prenne conscience et que nous cherchions des solutions idoines.

Il est nécessaire que nous prenions des dispositions adéquates pour résoudre ce problème et pallier ce fléau.

C’est pourquoi, nous en tant qu’ONG de lutte contre le phénomène d’enfant de rue appelée DEFI DU FUTUR, nous devons nous battre pour contribuer efficacement à la résolution de ce problème. C’est là notre lutte quotidienne.

Quelles solutions proposez-vous ?

Nous pensons que ce n’est pas encore une lutte perdue, car beaucoup de gens ont démissionné face à cette situation, parce que ce sont des enfants récalcitrants. Beaucoup de gens pensent que le sort de ces enfants est déjà scellé et on ne peut plus rien faire. Mais nous autres, nous croyons que nous pouvons le faire en mobilisant les moyens.

Cette action nécessite beaucoup de moyens, pas seulement financiers, mais aussi humains. En principe, nous avons besoin d’assez de temps pour récupérer un enfant du marché ou de la rue et en faire une personne utile à la nation. Cela nécessite d’assez de moyens, de sacrifice et de temps.

Quel appel lancez-vous à la population togolaise

Aujourd’hui, les bailleurs de fonds ne peuvent pas continuer par financer la résolution des problèmes en Afrique. Il suffit que les Africains prennent conscience et sachent qu’ils peuvent faire quelque chose de positif. Nous pensons qu’ensemble, nous pouvons remuer les montagnes. C’est pour cela que nous proposons à toutes les bonnes volontés de souscrire à une contribution modique par mois pour subvenir aux besoins des enfants de rue.

Togolaises et Togolais, Africains et toute personne de bonne volonté, levons nous pour sauver cette nation. Sinon ces enfants qui se développent dans la rue et dans les marchés, constituent une menace pour la population. FIN

Propos recueillis par Bolassi ATCHINAKLE (Kpalimé)

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence