FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

Écotourisme solidaire et développement durable : Des professionnels du tourisme de la préfecture de Kloto mieux aguerris à Kpalimé

samedi 8 avril 2017 à 21:08

Des professionnels du tourisme de la préfecture de Kloto ont été mieux outillés vendredi à Kpalimé (120 km à l’ouest de Lomé), lors d’un atelier de sensibilisation et de formation sur l’écotourisme solidaire et le développement durable, a constaté l’Agence Savoir News.

Des associations et des guides du tourisme de la préfecture étaient également présents à cette rencontre qui vise à doter les participants, de connaissances sur les nouvelles pratiques du tourisme durable afin de se tenir en alerte pour prévenir un tant soit peu, les dérives du tourisme dans leurs pratiques.

C’est une initiative de l’Association Découverte Togo Profond (ADETOP) s’inscrit dans le cadre du sous-projet communautaire "Appui à la mise en œuvre du Plan d’Aménagement de la Forêt Classée de Missahoe", avec l’appui financier de la Banque Mondiale à travers le Projet Gestion Intégrée des catastrophes et des Terres (PGICT).

Les participants ont échangé sur l’écotourisme solidaire et le lien entre le tourisme solidaire et le développement durable. Ils ont défini les rôles, les objectifs, les principes, les caractéristiques, les limites et les faiblesses de l’écotourisme solidaire ainsi que le rôle des acteurs dans la promotion de l’écotourisme solidaire au Togo.

Selon Békéyi Sogoyou (secrétaire général de la préfecture de Kloto), ce projet a pour objectif non seulement d’appuyer le Togo à accroître sa résilience aux catastrophes naturelles (en particulier les inondations), mais aussi à promouvoir la gestion durable des terres.

Le secteur du tourisme qui représentait dans un passé récent le 3ème produit d’exportation après les phosphates et le café-cacao réunis, a connu une chute vertigineuse des entrées touristiques dans les années 90, a-t-il expliqué, rappelant que la préfecture de Kloto abrite la forêt classé de Missahoé qui est une zone à haute valeur de conservation, un espace qui draine un flux important de touristes.

Pour Doleku Yao (président de l’ADETOP au Togo), le tourisme demeure un secteur économique à fort potentiel de croissance, précisant qu’en 2011, le Togo a reçu la visite de 325.633 touristes qui ont généré des recettes d’environ 20 milliards de FCFA, soit 2% du PIB, selon les données de la direction de la planification et de la statistique du ministère en charge du tourisme.

Notons que le tourisme est l’industrie économique en pleine croissance dans le monde. Les statistiques de l’OMT révèlent qu’en 2015, le nombre d’arrivées de touristes internationaux s’est élevé à 1 milliard 184 millions et, suivant les prévisions, il atteindra la barre des deux milliards en 2030.

Rappelons que le gouvernement togolais s’est résolument engagé dans le développement et la promotion du tourisme, à travers plusieurs actions notamment, l’adoption du document de politique nationale du tourisme en 2011, la validation du plan directeur de développement et d’aménagement touristique en 2014, la rénovation de l’Hôtel 2 Février sous le label "Radisson Blu", la récente tenue à Lomé du forum international sur les investissements hôteliers et l’organisation à Lomé du sommet de l’UA sur la sécurité, la sûreté maritimes et le développement en Afrique.

Des efforts sont également faits pour le développement du tourisme domestique au Togo. FIN

De Kpalimé, Bolassi ATCHINAKLE

www.savoirnews.net, la maison de l’info

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence