FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

Dispositions du Code des personnes et de la famille et du Code pénal révisées : Des femmes parlementaires à une session de dissémination lundi à Atakpamé

mardi 8 août 2017 à 20:36

Une délégation du caucus des femmes parlementaires de l’Assemblée Nationale --- conduite par la présidente Mme Ibrahima Mémounatou — a animé ce lundi à Atakpamé (environ 175 km au nord de Lomé), une session de dissémination des dispositions du Code des personnes et de la famille et du Code pénal révisées, a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

Cette session de dissémination nationale est organisée avec le soutien du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Ont pris part à cette rencontre, plusieurs acteurs de la région des Plateaux notamment des autorités administratives, politiques, traditionnelles, religieuses, ainsi que des femmes, membres des partis politiques et de la société civile.

Principal objectif visé par les organisateurs de cette rencontre : familiariser les participants et particulièrement les femmes avec certaines dispositions de ces codes, afin de permettre leur meilleure appropriation en vue d’une pérennisation de la stabilité des ménages et d’une garantie de la paix sociale.

Dans son mot de bienvenu, le préfet de l’Ogou Edoh Akakpo s’est d’abord réjouit de la tenue de cette rencontre avant de souligner devant les participants l’importance de la connaissance du droit : "la connaissance du droit est fortement génératrice de paix et de la promotion sociale, ce qui contribue à la lutte contre la pauvreté et la misère".


La rencontre vise aussi à partager avec les femmes, l’esprit et la lettre de ces dispositions spécifiques, afin de les soustraire de l’ignorance de ces deux textes révisés.

Selon Mme Ibrahima Mémounatou (présidente du caucus des femmes parlementaires de l’Assemblée Nationale), il est très important de partager avec la population notamment les femmes, l’esprit et la lettre de certaines dispositions du code des personnes et de la famille et du code pénal révisé en vue de leur appropriation, afin de les soustraire de l’ignorance et des abus dont ils sont l’objets et qui sont souvent source de conflits et d’instabilité des ménages.

Précisons qu’en 2012 et 2014, le code des personnes et de la famille a été révisé de fond en comble, ainsi que le code pénal dont la promulgation est intervenue le 24 novembre 2015 avec des avancés notoire en faveur de la femme. FIN

D’Atakpamé, Edouard KAM

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence