FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

Développement des communautés : Des leaders des villages d’Aimes-Afrique en formation à Kpalimé

mardi 24 octobre 2017 à 15:15

Des leaders des villages d’Aimes-Afrique ont entamé lundi à Kpalimé (environ 120 km au nord de Lomé), une formation de trois jours sur le développement des communautés de leurs localités, a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

Initiée par l’Ong "Association Internationale des Médecins pour la promotion de l’Education et la Santé en Afrique" (Aimes-Afrique) avec l’appui financier de la Fondation Hanns Seidel et de l’ONG Aktion Pit Togohilfe, cette session de formation vise à renforcer les capacités des premiers responsables des villages d’Aimes-Afrique en vue du développement économique des villages de Tchifama de la préfecture de Blitta, de Dzakpémé de la préfecture de Vo, de Kuma Apoti de la préfecture de Kloto, illico dans l’Amou et Dzégbakondji dans l’Avé.

Il s’agit par cette formation, d’outiller les premiers responsables sur le leadership et l’entrepreneuriat rural, de les former sur le montage, l’organisation et la gestion des projets qui entrent dans le programme de développement communautaire, d’éduquer les populations à la responsabilité sociale et au civisme et de les inciter aux micro-projets à travers des groupements communautaires. Cette rencontre vise aussi à faire d’eux, des relais d’Aimes-Afrique dans la poursuite des initiatives pour la transformation de l’économie rurale des villages.

Durant ces trois jours, les participants suivront des modules sur le leadership et engagement des responsables des villages, l’organisation et la gestion des micro entreprises, l’élaboration et la gestion des projets dans le cadre du programme de développement communautaire et des opportunités à la création de la richesse à travers la transformation de l’économie rurale dans les villages et les changements de comportements à travers la citoyenneté.

Dr. Michel Kodom (Président fondateur de l’Ong Aimes-Afrique) a tout d’abord remercié les partenaires techniques et financiers, dont l’appui a permis la tenue de cet atelier de formation.

Il a précisé que ce projet n’est que le début d’un grand partenariat qui va permettre un déclic auprès des communautés.

Pour lui, la tenue de cet atelier s’explique par la recherche de voies et moyens pour l’atteinte des objectifs en droite ligne avec la vision des initiateurs. Il a précisé que son souci est de lancer dans ces villages, des activités économiques grâce à la transformation des produits locaux.

"Nous fondons notre espoir sur les potentialités diverses de chaque localité et nous sommes convaincus de la création de la richesse grâce à la détermination et à la volonté des populations", a-t-il souligné.

Il a fait cas des activités réalisées dans ces villages en trois années d’expérience. Ce qui dit-il, témoigne de l’engagement de son Ong à œuvrer pour le bien des populations surtout dans le développement communautaire à travers les 10 domaines d’intervention dans ces villages.

Dr. Nyamétso Dzifa (directeur préfectoral de la Santé, représentant le préfet de Koto), a indiqué que le développement communautaire est une priorité pour le gouvernement. Parce que dit-il, le développement du pays dépend du développement communautaire, qui est un socle pour le développement du pays.

"Si le problème est réglé à la base, il y aura un développement communautaire, ce qui veut dire qu’il y a une solution pour la pauvreté qui mine les différentes communautés", a-t-il expliqué.

Il a remercié l’Ong Aimes-Afrique pour cette initiative qui vient renforcer les actions du gouvernement en la matière.

Ce projet, précise le Dr. Nyamétso, va permettre de booster le développement économique des différents villages d’Aimes-Afrique : "cela servira d’exemples aux autres villages du pays".

"Si ce projet réussit dans vos différentes localités, vous serez le miroir du pays pour impacter le développement des autres communautés, et ce sera un bon départ pour le processus de décentralisation mis en œuvre par le gouvernement pour le développement du pays", a-t-il soulignant devant les participants.

Il les a invités à s’approprier ce processus, car "cette formation doit être une opportunité à saisir, afin de valoriser les potentialités dont regorgent les différentes communautés".

En rappel, le projet des 10 villages ‘Aimes-Afrique (initié par cette organisation), a démarré depuis 2014 par des activités sociales dont le seul but est de parvenir à la transformation de l’économie rurale de ces villages.

Il s’agit du parrainage des meilleurs élèves, de l’effectivité des cantines scolaires, des dons multiformes à l’endroit de ces communautés, des réalisations des activités de consultations médicales spécialisées ainsi que des opérations chirurgicales gratuites.

Le projet consiste aussi à la réalisation des études de recherche dans ces villages, au renforcement de capacités des premiers responsables de ces villages, à la construction des bâtiments scolaires et des hangars, des forages, la mise à disposition des matériels didactiques et la mise sur pied des bibliothèques innovantes. FIN

De Kpalimé, Bolassi ATCHINAKLE

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence