FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Des médicaments vétérinaires saisis auprès des vendeurs illicites de Kpalimé

dimanche 29 octobre 2017 à 00:00

Des médicaments de vétérinaires ont été saisis vendredi auprès des vendeurs illicites de Kpalimé (environ 120 km de Lomé) lors d’une opération de répression et de saisie de médicaments vétérinaires conduite par des inspecteurs de la direction de l’Elevage, a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

Les produits saisis sont des produits aviaires notamment des déparasitant internes et externes, des vitamines et des antibiotiques.

Conduite par Drs Kombiagou Kinam et Djankla Tanah (inspecteurs du médicament du vétérinaire), cette opération entre dans le cadre de la campagne d’assainissement du marché du médicament vétérinaire, qui s’inscrit dans la Politique Agricole de l’Union (PAU), initiée par la commission de l’UEMOA dans les huit Etats membres de l’Union.

Cette activité de répression des vendeurs illicites des médicaments vétérinaires, intervient après les phases de recensement des acteurs, de géo référencement et de sensibilisation. Ces descentes entendent pérenniser les actions dont l’objectif est d’offrir des médicaments de qualité aux éleveurs et de palier aux problèmes de santé publique.

Il s’agit de conscientiser ces vendeurs illicites, c’est-à-dire des vendeurs n’ayant pas une autorisation avant la vente des médicaments vétérinaires sur le marché.

Selon le Dr Kombiagou Kinam, un importateur doit avoir un agrément, par conséquent, tous ceux qui n’ont pas d’agrément et qui ne sont pas professionnels des médicaments vétérinaires et qui osent les vendre sont sujets de répression. Elle a insisté sur la garantie et la qualité du médicament vétérinaire sur le terrain afin de permettre aux éleveurs de les utiliser pour garantir la sécurité et la santé des animaux et des hommes.

"L’acte de répression de ce jour, contribuera à dissuader les autres vendeurs, afin qu’ils sachent que pour exercer cette activité, il faut respecter la réglementation en vigueur autour de la pharmacie vétérinaire. Ainsi, cet acte va éveiller la conscience des populations et éleveurs qui devront désormais s’approvisionner en bons médicaments auprès des officines et pharmacies".

"Le médicament vétérinaire, ce n’est pas du riz, ni du sucre, pour que chacun comme il le veut, le vende sur marché", a-t-elle ajouté, soulignant qu’il faut des établissements, une organisation et une réglementation et s’y adhérer pour être autorisé à vendre.

Dr Kombiagou Kinam a invité toute la population à acheter les médicaments vétérinaires dans les lieux agréés et chez les pharmaciens vétérinaires. "Il ne faut pas aller vous approvisionner en médicaments vétérinaires dans les pharmacies par terre. C’est des produits souvent périmés".

Elle s’est appesantie sur la nature des produits vendus par les non agréés et la connaissance que les acheteurs ont de ces médicaments vétérinaires.

"Un médicament n’est utile pour la santé que s’il est bien utilisé et un danger s’il est mal utilisé. C’est pourquoi elle a convié toute la population à aller vers les personnes autorisées pour s’approvisionner en médicaments vétérinaires, où elles pourront recevoir des conseils conséquents pour la bonne utilisation et garantir la bonne santé des animaux et de la population en général.

Elle a conclu qu’il y a un danger à s’approvisionner auprès des vendeurs. FIN

De Kpalimé, Bolassi ATCHINAKLE

www.savoirnews.net, l’info en continu

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence