FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Des leaders communautaires et religieux outillés sur les droits des adolescents et la santé sexuelle et de la reproduction à Tohou

mardi 22 août 2017 à 00:32

Des leaders communautaires, responsables religieux et agents de sécurité de la préfecture du Moyen Mono ont bénéficié de trois jours de formation sur la santé sexuelle, la reproduction et le droit des adolescents dans le cadre du projet "la promotion des droits des adolescents à la santé sexuelle et génésique au Togo", a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

Initiée par le Plan International Togo et l’Association Togolaise pour le Bien-être familiale (ATBEF) avec l’appui de l’Union Européenne et Plan Togo, cette rencontre se veut un cadre d’échange et de partage pour le renforcement des capacités de 279 leaders communautaires et 11 agents de sécurité, afin de réduire la prévalence des grossesses précoces et non désirées parmi les filles adolescentes de 10 à 24 ans dans la préfecture du Moyen-Mono.

Les participants ont été outillés sur les notions de santé, les droits sexuels et génésiques, le dialogue intergénérationnel, le genre incluant la masculinité positive, le protocole de dénonciation des cas d’abus, ainsi que les voies de recours en cas de violence sexuelle sur les adolescentes afin de promouvoir leur dénonciation et des voies de recours en cas de violation de droits sexuelles. Ils ont écouté diverses présentations et participé à des travaux en groupes et débats sur le contenu du projet "la promotion des droits des adolescents à la santé sexuelle et génésique au Togo", la santé sexuelle et de reproduction.

Les droits de l’homme et de l’enfant, les violences, les abus, la dénonciation et le plaidoyer étaient également au centre des débats. Il s’agissait surtout, de susciter en eux la volonté de contribuer à la réduction du taux de grossesses précoces chez les adolescentes, les avortements et ses conséquences au sein de cette tranche d’âge ( 10-24 ans) souvent victime des violences sexuelles et mariages des enfants.

Assignon Kossi (le facilitateur de l’Association Togolaise pour le Bien-être familiale/ATBEF) a encouragé les leaders communautaires et les agents de sécurité de la localité à soutenir la lutte contre les violences, les abus sexuels, les grossesses précoces et les mariages forcés et sanctionner les auteurs.

Selon ce dernier, les mesures sont en train d’être prises pour les prévenir les risques de violence contre les enfants. FIN

De Tohoun, manu MESSAN

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence