Savoir News - La première agence de presse privée au Togo
FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Crise au Togo : Deuxième jour de marche, des partisans de l’opposition battent encore le pavé ce vendredi à Lomé

vendredi 17 novembre 2017 à 15:23

Des partisans de l’opposition battaient encore le pavé ce vendredi dans les rues de Lomé, deuxième jour des manifestations, a constaté l’Agence Savoir News.

Ils seront encore dans les rues samedi. Toujours trois points de rassemblement : Bè Gakpoto, Ets CCP et Atikoumé/Akossombo. Les marches ont pratiquement démarré peu avant 13H GMT.

Les trois "cortèges" vont se croiser à Deckon, avant de se diriger au point de chute, devant l’hôtel Sancta Maria (en bordure de mer) pour un meeting.

Jeudi, le meeting n’a pu se dérouler, les manifestants été dispersés par une forte pluie. Aucun message n’a été délivré. Certains manifestants ont plutôt chanté et dansé sous la pluie.

"Hier, c’était une grande bénédiction. Car c’est la première fois qu’une telle pluie s’abat sur la capitale, depuis le début de nos manifestations", a commenté un leader de l’opposition interrogé par l’Agence Savoir News.

La coalition de l’opposition pour exiger notamment le retour à la Constitution originelle de 1992, la révision du cadre électoral et l’instauration du droit de vote des togolais de l’étranger.

Elle réclame également la libération de toutes les personnes incarcérées dans le cadre des manifestations. Certains leaders de la coalition exigent aussi le départ du président Faure Gnassingbé.

Des émissaires du président ghanéen Nana Akufo-Addo, ont séjourné mardi et mercredi à Lomé, où ils ont échangé avec les protagonistes de la crise togolaise, pour l’amorce d’un dialogue.

La communauté internationale (notamment les Etats-Unis, la France, la Francophonie, la Cédéao et l’Union africaine) a appelé à plusieurs reprises, le pouvoir et l’opposition à se retrouver autour d’une table.

Précisons que le Togo est fortement secoué par une nouvelle crise depuis le 19 août, avec le déclenchement des manifestations de la coalition de l’opposition, qui ont déjà fait 14 morts (dont deux militaires lynchés) et d’importants dégâts matériels surtout à Sokodé et à Mango (nord). FIN

Junior AUREL

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence