FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Coton : La NSCT se lance dans une vaste campagne de remobilisation des producteurs (PAPIER D’ANGLE)

vendredi 31 mars 2017 à 23:52

La Nouvelle Société Cotonnière du Togo (NSCT) est décidée à enregistrer de meilleures performances pour la campagne2017/2018, d’où une vaste campagne de remobilisation des producteurs sur l’ensemble du pays.

"Pour atteindre 200.000 tonnes d’ici 2022, il faille d’abord remobiliser les producteurs", a martelé ce vendredi lors d’une conférence de presse Nana Adam Nanfamé (Directeur général de la NSCT).

Nommé en juillet 2016 à la suite d’un recrutement par appel à candidature organisé par le Conseil d’Administration de ladite société, au terme du mandat du directeur général précédent, M. Nanfamé a pour mission principale de poursuivre les réformes de la filière, en optimisant sa gouvernance et l’accompagnement des producteurs dans l’esprit de la vision stratégique de la filière qui prévoit d’atteindre 200.000 tonnes de coton-graine en 2022.

Depuis 2009, la production cotonnière s’est relevée progressivement, tombée à 28.000 tonnes de coton-graine en 2009/2010.

Ainsi, la production est passée de 28.000 à 46.244 tonnes de coton-graine entre 2009 et 2011. Elle est ensuite passée à 79.510 tonnes, puis à 80.594 tonnes avant de connaître un léger fléchissement à 77.850 tonnes en 2013/14.

La campagne 2014/15 a connu un important rebond, passant à 114.000 tonnes de coton-graines avant de retomber à 81.000 tonnes pour la campagne 2015/16.

Et pour la campagne 2016/17 toujours en cours, il est attendu au moins 100.000 tonnes de coton graines.

La meilleure performance en matière de production de coton-graine dans l’histoire de la filière togolaise est de 188.000 tonnes en 1998/1999.

La campagne de remobilisation des producteurs va démarrer en avril et permettra à la NSCT de convaincre 200.000 producteurs à améliorer leur rendement afin de produire au terme de la campagne agricole un minimum de 160.000 tonnes de coton graine sur 160.000 hectares.

"Des équipes décentralisés feront des communications sur au moins 30 sites par région. Elles iront vers les producteurs, pour écouter leurs préoccupations, répondre à ces préoccupations et partager avec ces producteurs la nouvelle dynamique qui est impulsée aujourd’hui à la cotonculture", a précisé M. Nanfamé.

"Il s’agira aussi de partager avec eux le souci de la nouvelle équipe dirigeante de la NSCT qui est à leur écoute et à leurs petits soins. Pour nous, le cotonculteur doit être aussi celui là qui réussit dans toutes les spéculations y compris celles vivrières", a-t-il ajouté.

Deuxième produit d’exportation, après le phosphate, le coton est le premier produit agricole d’exportation du Togo. Le secteur cotonnier aujourd’hui, occupe directement près de 300.000 producteurs et fait vivre directement ou non, plus de 2,5 millions de personnes.

Le Togo a inscrit la filière cotonnière dans une vision stratégique sur 10 ans, à travers un document d’orientation stratégique élaboré avec l’appui de la Banque mondiale : atteindre d’ici 2022, au moins 200.000 tonnes de coton-graine de 95% de premier choix, avec un rendement moyen de 1600 kg/ha et produire plus 85% de coton fibre de qualité de tête.

Rappelons que la NSCT est une société anonyme d’économie mixte créée le 29 mars 2009 en remplacement de la Société Togolaise de Coton (SOTOCO) qui était une société d’état. Elle est constituée de 60% par l’Etat et 40% par la Fédération Nationale des Groupements de Producteurs de Coton du Togo (FNGPC-Coop-CA).

Cette société a pour mission d’assurer le développement et la valorisation de la culture cotonnière sur toute l’étendue du territoire national. FIN

Chrystelle MENSAH/ Rédaction

Savoir News, la maison de l’info.

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence