FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Consultations annoncées : "Manœuvres de diversion" (Mme Adjamagbo-Johnson)

mardi 12 décembre 2017 à 09:22

Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson (coordonnatrice de la coalition de l’opposition) a qualifié mardi de "manœuvres de diversion", les consultations annoncées par le gouvernement, en vue du prochain dialogue pour une sortie de la crise, qui secoue le pays depuis plus de trois mois.

"Ce sont des manœuvres de diversion. La crise que nous traversons est profonde, et le gouvernement doit prendre la mesure de la situation", a averti Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson, sur le plateau de Radio Victoire Fm.

Selon elle, le gouvernement est "disqualifié pour mener ces consultations", démarches déjà menées par la délégation ghanéenne. Au total cinq partis politiques (des 14 de la coalition) ont été appelés à ces consultations, a-t-elle indiqué.

"Nous nous sommes concertés et une réponse a été adressée au gouvernement", a-t-elle précisé.

En clair, les partis politiques de ce regroupement invités à ces consultations, n’iront pas à ces consultations.

Précisons que le Togo traverse une nouvelle crise depuis plus de trois mois, avec des manifestations de rues de la coalition, qui exige notamment le retour à la Constitution originelle de 1992, la révision du cadre électoral et l’instauration du droit de vote des togolais de l’étranger.

Elle réclame également la libération de toutes les personnes incarcérées dans le cadre des manifestations. Certains leaders de ce regroupement exigent aussi le départ du président Faure Gnassingbé.

La coalition de l’opposition a appelé à de nouvelles manifestations les 13, 14 et 16 décembre à Lomé et plusieurs autres villes du pays.

Vendredi dernier, le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé a invité "les acteurs politiques de toutes obédiences à un sursaut national qui permettra aux différentes composantes de notre pays de se retrouver autour d’une table".

"L’une de nos plus grandes qualités, sur la terre de nos aïeux, reste le dialogue. Puissent les mesures d’apaisement et le climat de décrispation créés par le Gouvernement constituer des bases solides pour des discussions sincères et fécondes", a écrit Faure Gnassingbé sur son compte Twitter. FIN

Edem Etonam EKUE

Savoir News, la maison de l’info

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence