FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

Commission de réflexion/ Réformes : Le groupe des 5 apporte son "soutien collectif" au travail engagé dans le processus

vendredi 10 mars 2017 à 00:01

Les Chefs de missions de l’Union européenne, de la France, de la République fédérale d’Allemagne, des Etats-Unis d’Amérique, ainsi que la Coordinatrice résidente du système des Nations unies accrédités au Togo (ou Groupe des cinq) ont apporté ce jeudi, leur "soutien collectif" au travail engagé par la +commission de réflexion sur les réformes politiques+.

Les deux parties se sont rencontrées, pour une prise de contact et des échanges informels.

"Nous sommes venus pour une prise de contact et un échange informel avec cette commission sur des sujets très importants pour le Togo. Nous avons apporté notre soutien collectif au travail qui est engagé à ce processus qui vise à dynamiser l’esprit de réformes. Nous avons aussi émis le souhait collectivement que la commission puisse faire œuvre utile pour le Togo", a déclaré Marc Fonbaustier (ambassadeur de France au Togo).

Les membres de la commission de réflexion sur les réformes politiques ont fait le tour des partis politiques et autres institutions ces derniers jours, afin de recueillir leur avis.

"Le travail que nous faisons, en écoutant tout le monde, a poussé le groupe des cinq à nous rencontrer. Nous les avons reçus et ils nous ont rassurés de leur accompagnement", a déclaré Mme Awa Nana-Daboya (présidente de cette Commission).

"Nous restons persuadés qu’au-delà des positions partisanes des uns et des autres, la commission est en bonne voie (…)", a-t-elle souligné.

Précisons que cette commission a pour mission notamment de proposer dans les meilleurs délais, un texte de réforme politique, de réforme institutionnelle et constitutionnelle qui tient compte de l’histoire du pays, reflète les réalités du Togo et répond aux aspirations des Togolaises et des Togolais.

Plusieurs partis de l’opposition ont boudé certains membres de ladite commission, au lendemain de leur nomination le 3 janvier dernier par le chef de l’Etat Faure Gnassingbé.

Jean Pierre Fabre (chef de file de l’opposition) a plusieurs fois qualifié de "coup de force", la création de cette commission.

Notons qu’au Togo, les réformes politiques constituent le principal sujet qui divise la classe politique (pouvoir et opposition).

Le Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) a tenu en juillet dernier, un atelier de réflexion et d’échanges sur ces réformes, rencontre ayant accouché d’un document de synthèse transmis au chef de l’État.

Plusieurs sujets qui ont toujours déchaîné des passions dans les milieux politiques notamment la limitation du mandat présidentiel (5 ans x 2) et le mode de scrutin (deux tours) ont été unanimement retenus par les participants dans ce document. FIN

Edem Etonam EKUE

www.savoirnews.net, l’info en continu 24/24H

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence