FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

Campus/Manifestations : Condamnés à 12 mois avec sursis, Foly Satchivi et Marius Amagbégnon remis en liberté

mardi 27 juin 2017 à 02:51

Les étudiants Foly Satchivi et Marius Amagbégnon ont été condamnés à 12 mois de prison avec "sursis", par le Tribunal de Lomé ce lundi, à l’issue de plusieurs heures d’audience, a constaté l’Agence Savoir News.

Ils sont aussitôt remis en liberté. La prison avec sursis désigne une condamnation pénale que le condamné n’a pas à effectuer, sauf nouvelle condamnation pour une autre infraction dans un délai de cinq ans.

Condamné à de la prison avec sursis, l’auteur de l’infraction ne fait pas l’objet d’une incarcération.

Arrêtés suite aux manifestations des 14, 15 et 16 juin sur le Campus de Lomé, ces derniers sont poursuivis "rébellion et troubles à l’ordre public".

Ces manifestations avaient entraîné des affrontements entre étudiants et forces de l’ordre. Les heurts ont éclaté suite à un rassemblement de la Ligue togolaise des droits des étudiants (LTDE), violemment dispersé aux gaz lacrymogènes.

Selon les responsables de l’université de Lomé, la manifestation n’était pas autorisée. Le LTDE, n’est pas aussi autorisée à mener des activités sur le Campus de Lomé.

Le 19 juin, la justice a ordonné la libération de sept étudiants, jugés "non coupables". Ils étaient poursuivis pour "rébellion et de dégradation de biens publics".

"C’est une justice à double vitesse et c’est dommage. Car sur la base des mêmes faits que sept étudiants ont été libérés dernier", a déclaré Me Raphaël Kpandé Adzaré, l’un des avocats des étudiants.

"Aujourd’hui, le droit est sorti du prétoire. Nous allons interjeter appel de cette décision qui n’est pas du droit », a-t-il souligné.

Les étudiants réclament une amélioration de leurs conditions de vie et d’études sur le campus.

La Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH) avait condamné une "répression barbare, primitive, infamante et sauvage" des étudiants et exhorté les ministres de l’enseignement supérieur, de la sécurité et de la protection civile, ainsi que les autorités universitaires au "respect des franchises universitaires et des libertés publiques".

De son côté, le président de l’Université avait, dans un communiqué publié le 19 juin, invité les étudiants à la "maturité" pour "recentrer leurs revendications". FIN

En Photo : Foly Satchivi.

Edem Etonam EKUE

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence