FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

Bilan /12 mois de Talon : "Je suis très déçu, car nous avons régressé" (Sébastien Ajavon)

dimanche 16 avril 2017 à 21:11

L’homme d’affaires Sébastien Ajavon –arrivé en troisième position lors du premier tour de la dernière présidentielle au Bénin — a sévèrement critiqué la gestion du président Patrice Talon, affirmant qu’en l’espace de 12 mois, le pays a "régressé".

"A l’heure du bilan des 12 premiers mois, je suis très déçu. Car nous avons régressé. Je ne peux concevoir que moi, au pouvoir, je ne puisse pas faire mieux que le Président Yayi Boni. Le peuple a faim, plus que sous le Président Yayi Boni", a-t-il vertement critiqué dans une déclaration.

"Je me sens un peu responsable. C’est la première fois que je me sens responsable de l’avènement d’un Chef de l’Etat. Je me sens même coupable", a affirmé M.Ajavon, qui a fortement contribué à l’élection de M.Talon pour l’avoir soutenu au second tour.

"J’ai résisté aux pressions pour pouvoir l’amener au pouvoir. Lui-même est allé solliciter mon soutien. C’est là, la meilleure preuve qu’il comprenait l’importance de mon choix. Dieu a voulu qu’il soit Président de la république. Je ne reviens pas là-dessus", a-t-il poursuivi.

Ce dernier a indiqué qu’il s’est mis à l’écart, parce qu’ils ont voulu le "mettre à l’écart aussi".

"Je m’y plais bien. Je ne suis pas de nature à critiquer sans apporter des solutions", a précisé le patron du Patronat béninois.

En octobre dernier, M. Ajavon a été interpellé, puis jugé dans une affaire de trafic de cocaïne.

Environ 18 kg de cocaïne avaient été découverts dans la nuit du 27 au 28 octobre au port autonome de Cotonou, dans un conteneur en provenance de l’Amérique Latine, appartenant à la Société Cajaf Comon de M. Ajavon.

Montant approximatif de la drogue saisie (selon la gendarmerie) : 9 milliards de F.CFA.

L’homme d’affaires a été relaxé au "bénéfice du doute", une semaine après avoir été jugé. Le Tribunal avait prononcé sa relaxe pour "insuffisance de preuve". Trois de ses collaborateurs également interpellés dans ce dossier, ont été libérés.

M. Ajavon a plusieurs fois accusé le pouvoir en place vouloir l’humilier dans ce dossier parce qu’il devient "trop gênant".

"C’est un coup qui a été monté pour ternir mon image. La drogue ne fait pas de riches au Bénin (…) Les Béninois savent que c’est une machination", avait-il déclaré dans une interview accordée en novembre dernier au site du journal Le Monde.

Précisons que M. Ajavon a également accordé une interview à des chaînes de télévision privées, entretien à bâtons rompus au cours duquel l’homme d’affaires, a fortement critiqué la gestion de M.Talon. FIN

De Cotonou, Lucia Fèmi SIMON

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence