FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

Audit genre : Les plans d’actions sectoriels pour la mise en œuvre des recommandations en cours de validation à Kpalimé

mercredi 8 novembre 2017 à 11:09

Un atelier de formation sur la planification et la budgétisation sensible au genre et la validation des plans d’action de mise en œuvre des recommandations issues de l’audit genre, regroupe du 6 au 9 novembre à Kpalimé, des cadres des ministères de la Santé et de la Protection sociale, des enseignements primaire et secondaire et de la Formation professionnelle, a constaté le correspondant de l’Agence Savoir News.

L’organisation de cet atelier est à l’actif du ministère de l’Action sociale, de la Promotion de la Femme et de l’Alphabétisation avec l’appui technique et financier du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) à travers les activités d’appui à l’institutionnalisation du genre au Togo.

La rencontre a pour objectif de procéder à l’encrage du genre à travers son institutionnalisation dans les trois ministères précités. Il s’agit entre autres d’amener les trois ministères à élaborer des plans d’actions de mise en œuvre des recommandations issues des audits, de renforcer les capacités desdits ministères sur la planification et la budgétisation tenant compte du genre et de les accompagner dans l’opérationnalisation de leurs plans.

Au terme de cet atelier, il sera question d’élaborer les plans d’action sectoriels finalisés et validés qui feront l’objet de mise en œuvre dans les prochains jours. Les participants étudieront les modules portant sur le concept du genre et la budgétisation sensible au genre. Ces assises sont aussi une occasion pour les participants d’améliorer les recommandations faites et les transformer en un plan d’action opérationnel pour permettre à terme d’institutionnaliser le genre au sein des différents ministères.

La directrice du genre et du droit de la femme, Mme Tébiè Amoussou Mazalo a indiqué que l’institutionnalisation du genre dans les administrations togolaises s’est révélée être une exigence majeure, qui permettra aux différents département et services, de déterminer clairement leurs forces et faiblesses en matière de genre et d’identifier les nouvelles opportunités offertes pour faire avancer l’équité et l’égalité de genre dans leur secteur respectif et de tirer profit de la valeur ajouté qui apporte le genre aux objectifs de développement durable.

Pour elle, les plans d’actions sectoriels qui seront finalisés et validés au cours de cet atelier, doivent dans un premier temps, prendre en compte les forces et les faiblesses ressorties dans les différents rapports de l’audit et dans un second temps, prévoir des stratégies pour non seulement maintenir et perfectionner les acquis comme forces, mais aussi et surtout relever les défis des faiblesses et des menaces qui existent.

Le point focal genre du PNUD, Mme Epiphanie Houmey Eklu Koevanu, a salué l’engagement de tous les acteurs pour l’amélioration de la prise en compte des femmes et des hommes dans les actions de développement du pays. Elle a souligné que cet exercice permettra d’aller au-delà de l’élaboration des programmes et actions concrètes en termes de planification et budgétisation des différentes actions et activités de développement. Le préfet de Kloto, Assan Koku Bertin a rappelé l’importance et les avantages de la prise en compte du genre dans les politiques de programmes et projet de développement. Il a invité les participants à prendre une part active aux travaux de cet atelier pour l’atteinte des objectifs fixés. FIN

Bolassi ATCHINAKLE

www.savoirnews.net, l’info en contin 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence