FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

AGOA : "Les enjeux pour les pays éligibles sont multiples" (Mme Dédé Ahoefa Ekoué)

mardi 8 août 2017 à 01:14

Le 16è forum de l’Agoa (Loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique) s’ouvre mardi à Lomé avec les plénières ministérielles prévues mercredi et jeudi.

Placé sous le thème : "Les Etats-Unis et l’Afrique : Partenariat pour la Prospérité à travers le Commerce", ce forum réunira de hauts fonctionnaires des États-Unis et de 38 pays d’Afrique subsaharienne pour discuter des moyens de renforcer la coopération économique et le commerce entre les États-Unis et l’Afrique. Les communautés économiques régionales seront également représentées.

Pour mieux cerner certains contours de ce forum, l’Agence Savoir News a, pour sa rubrique +TROIS QUESTIONS A+, approché Mme Dédé Ahoefa Ekoué, président du comité national de cette rencontre.

Savoir News : Dédé Ahoefa Ekoué, pourquoi le choix du Togo pour abriter cette rencontre ?

Mme Dédé Ahoefa Ekoué : Je vous dis tout simplement que le Togo est un pays qui se développe, un pays qui se modernise, un pays qui fait des progrès sur tous les plans, politique, économique et social. C’est pourquoi notre pays a été choisi.

Je voudrais rappeler que n’abrite pas le forum, un pays qui le désir tous simplement, il y a des conditionnalités.

D’abord, il faut être un pays éligible. Et pour cela voici quelques conditions d’éligibilité :

Sur le plan purement commercial

- traitement non-discriminatoire aux sociétés et aux investisseurs étrangers est exigé.

- La mise en place de mesures anti-corruption et la formation des juges sont des points sur lesquels les Etats-Unis insistent tout particulièrement.

- Une application juste des taxes, des droits et des règles d’exportation constituent également des critères d’éligibilités que les pays doivent respecter.

Autres conditions

- la bonne tenue du climat politique,

- la consolidation de la paix via des élections transparentes et démocratiques et le respect des droits de l’Homme.

Alors ce qui a milité pour le choix du Togo, c’est les multiples reformes qu’opère le pays. Vous n’êtes pas sans savoir les efforts faits également dans le cadre du MCC qui est un programme du gouvernement américain.

Je voudrais aussi rappeler sur l’ensemble des pays de l’Afrique subsaharienne, 38 sont éligibles à ce jour. Notre pays a été éligible à AGOA en 2008.

Et pour finir, voici les pays de l’Afrique subsaharienne qui ont déjà abrités le Forum AGOA : Ile Maurice (2è, 2003), Sénégal (4è, 2005), Ghana (6è, 2007), Kenya (8è, 2009), Zambie (10è, 2011), Ethiopie (12è, 2013) et le Gabon (14è, 2015). Notre pays est le 8ème pays Africain à organiser ce forum.

Quels sont les participants attendus et comment y participer ? Et les différents types de sessions (l’agenda du forum) ?

Les participants sont de plusieurs catégories. Les ministres du commerce des pays éligibles et les membres du gouvernement Américain pour le forum ministériel qui se tiendra les 9 et 10 Août 2017.

Les représentants des institutions régionales et internationales prendront part également au forum.

Un événement pré-forum (forum ministériel) sera précédé d’une réunion des experts des pays éligibles le 7 Août 2017 (la rencontre s’est déroulée ce lundi).

Les événements parallèles : Les fora du secteur privé et de la société civile- Programme d’Entrepreneuriat des Femmes Africaines -African Women’s Entrepreneurship Program (AWEP) se tiendra le mardi 8 Août.

Autres événements : Une foire d’exposition, des activités culturelles (défilé de mode, et autres activités culturelles), des visites de plusieurs sites (entreprises, sites touristiques, etc), des B to B et des dîners et cocktail d’affaires et de partage d’expériences

Quels sont les enjeux pour les pays éligibles

Les enjeux pour les pays éligibles sont multiples. Il s’agit d’accroitre les échanges commerciaux entre les Etats-Unis et les pays de l’Afrique Subsaharienne et de réduire la pauvreté dans les pays éligibles.

Par rapport à ces enjeux, il y a des défis à relever par les pays éligibles, notamment l’intégration régionale qui permettra de fédérer les efforts des différents pays éligibles en vue de tirer meilleur profit des opportunités de l’AGOA.

Il y a également :

Le transport et la logistique : dans le commerce international, 30 à 40% des coûts relèvent du transport. Ce pourcentage peut être plus élevé dans le contexte Africain compte tenu de la qualité des infrastructures.

Alors pour une meilleure utilisation de l’AGOA, il faudrait développer et utiliser les meilleures opportunités de transport maritime, et aérien pour minimiser les coûts et les délais afin d’accroître la compétitivité des produits africains vers le marché américain.

Le Togo étant un hub de transport maritime, aérien et logistique, le pays peut jouer un rôle important dans la réduction des coûts et délais des exportations entre l’Afrique et les Etats-Unis.

La diversification : Les 1% des échanges entre les Etats-Unis et l’Afrique est constituée à 80% des produits d’industrie extractive.

Or les pays Africain disposent d’un potentiel économique important et sous-exploité dans d’autres domaines, notamment le domaine de l’agriculture, de l’agro-alimentaire, de l’entreprenariat sociale, du e-commerce, etc. FIN

Savoir News, La Maison de L’INFO

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence