FLASH INFO


 



  Nos partenaires
 

0 | 4 | 8 | 12

0 | 4 | 8 | 12

13ème réunion ordinaire du comité des experts du Conseil de l’Entente : L’espace entente à pied d’œuvre pour relever de nouveaux défis en 2018

mercredi 6 décembre 2017 à 16:49

Le comité des experts du Conseil de l’Entente (CE) s’est réunit ce mercredi à Lomé pour trois jours dans le cadre des travaux inscrits au programme de la 13ème réunion ordinaire de ces experts, a constaté une journaliste de Savoir News.

L’ouverture des travaux a été présidée par Mme Abra Afetse-Tay (présidente du comité des experts) en présence de Patrice Kouamé (secrétaire exécutif du Conseil de l’Entente).

Durant ces trois jours, les experts venus de cinq pays (Niger, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Bénin et le Togo) vont se pencher sur le projet budget 2018 de l’institution, les démarches en vue de l’opérationnalisation des accords de partenariat signés entre l’espace entente, la CEDEAO, l’OIF et le groupe des Etats ACP ainsi que l’élaboration du plan stratégique 2018-2022.

Aussi durant ce conclave, les experts auront à revisiter le suivi-évaluation des projets pilotes réalisés à l’endroit des populations des Etats membres.

"Les dossiers du Centre Régional de Formation pour l’entretien routier (CERFER), seule institution spécialisée du Conseil de l’Entente, figurent également au menu des travaux de la présente session. Pour rappel, le CERFER a engagé une réforme visant à devenir un centre d’excellence régional pour les métiers de la route et du chemin de fer et relever ainsi, le défi de l’emploi des jeunes. Ses statuts révisés ont à ce sujet été signés par les ministres lors de leur réunion de juillet dernier", a précisé Mme Afetse-Tay.

"Je nous invite à nous impliquer davantage dans les démarches de financement en cours auprès de la BAD. De même, nous nous devons d’entreprendre d’autres initiatives novatrices visant à aider le CERFER à mobiliser des ressources pour son financement", a-t-elle ajouté.

"Nous plaçons cette réunion du comité des experts sous le signe d’un nouveau départ parce qu’en dehors des activités régulières qui sont à l’ordre du jour pour cette session, nous allons aussi analyser l’audit organisationnel et institutionnel du Conseil de l’Entente. Cette étude est importante parce qu’elle va faire le point sur l’organisation, les objectifs, la stratégie et les visions du conseil de l’entente pour les prochaines années", a indiqué pour sa part Abdoulaye Mahamadou (secrétaire exécutif adjoint du Conseil de l’entente).

Précisons que le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé a pris la tête du Conseil del’Entente pour un mandat de 2 ans, à l’issue de sa session ordinaire tenue en juillet 2016 à Niamey (Niger). Il succède à son homologue nigérien Issoufou Mahamadou.

En rappel, le Conseil de l’Entente a été créé depuis 1959 pour la promotion de la paix et du développement dans les 5 Etats membres. Le comité des experts a été mis en place depuis 2012 pour redynamiser l’organisme sous-régional. FIN

Chrystelle MENSAH

www.savoirnews.net, l’info en continu 24H/24

Share |
 



Accueil | Plan du site |   RSS   2.0 | Nous contacter
© Copyright SavoirNews 2015. Tous droits réservés.      Powered By Epresence